Zoom choisit Oracle Cloud pour prendre en charge les millions de gigabytes de données générés

241

ECOUTER

Pour poursuivre sa rapide expansion, le service de visioconférence, Zoom, a fait le choix du cloud d’Oracle afin de stocker ses millions de données. 

Suite aux mesures de confinement prises par de nombreux pays pour lutter contre la pandémie de Covid-19, le nombre d’utilisateurs du logiciel Zoom a explosé. Contraintes au télétravail, des milliers d’entreprises se tournent vers cette plateforme de visioconférence pour continuer à se réunir et à collaborer à distance. 

La plateforme de vidéoconférence actuellement en vogue a donc décider de se tourner vers le Cloud d’Oracle pour prendre en charge les millions de gigabytes de données générés par les réunions en télétravail.

Cela ressemble à un gros coup pour Oracle qui souffle un contrat important aux nez des acteurs prédominants du Cloud public. Zoom est passé en quelques semaines à 300 millions d’utilisateurs dans le monde malgré des interrogations sur la sécurité de sa solution. L’augmentation est de 50 %, selon l’informaticien.com.

Après avoir évalué différentes plateformes, Zoom a choisi Oracle Cloud Infrastructure pour soutenir l’expansion de capacités nécessaires. Selon le communiqué de presse émis par Oracle, le choix a été fait pour les avantages en termes de performances, d’évolutivité, de fiabilité et de sécurité supérieure du cloud.

La mise en production a été rapide et est maintenant achevée. Déjà, Zoom transfère chaque jour plus de sept pétaoctets via les serveurs Oracle Cloud Infrastructure. Ce qui équivaut à peu près à 93 ans de vidéo HD.

Avec ce contrat, Oracle gagne la référence de prestige qui manquait à sa plateforme pour entrer dans le club des principaux fournisseurs de cloud et d’être considéré comme un vrai concurrent des GAFAM et des fournisseurs asiatiques comme Alibaba ou Tencent.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici