Un homme escalade 19 étages d’un immeuble en feu pour sauver sa mère

68
Homme Escalade1

Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour sa maman ? Jermaine, un résident de Philadelphie, nous l’a bel et bien prouvé le 18 juillet dernier en escaladant puis en redescendant 19 étages d’un immeuble en feu pour s’assurer que sa mère allait bien.

Loin des scénarios hollywoodiens de type Marvel ou Comics, Jermaine, 35 ans, a démontré que tous les héros ne portaient pas de capes. Jeudi 18 juillet, un homme a réussi l’incroyable exploit de monter puis de redescendre, à mains nues, pas moins de 19 étages pour s’enquérir de l’état de santé de sa mère qu’il pensait prise dans un incendie.

La scène, digne d’un film de super héros, a été captée en vidéo et fait depuis le tour des réseaux sociaux. Quand il a su que l’immeuble où loge sa mère était la proie des flammes, Jermaine s’est précipité sur place. Clouée au lit, celle-ci ne pouvait en effet pas sortir toute seule de son appartement situé au 19e étage.

L’homme de 35 ans a voulu entrer dans l’immeuble, mais s’est fait refuser l’accès par les policiers. Il n’a alors pas hésité à commencer à escalader les différents balcons pour rejoindre l’étage de sa mère, Sheila.

« J’ai fait tout ça pour être certain qu’elle était en sécurité. Je n’ai jamais pensé à ma propre sécurité. Elle ne peut pas sortir de son lit, elle avait besoin d’aide », a-t-il expliqué à la chaine de télévision WPVI.

Jermaine a précisé qu’il travaillait dans la construction et qu’il avait toujours été un peu casse-cou.

« Quand j’étais gamin, je sautais depuis les toits avec mes amis. Je suis content d’avoir pu me pratiquer comme ça finalement. »

Quand, parvenu en haut, il a su que sa mère avait été récupérée par une équipe de pompiers et qu’elle serait prise en charge, le jeune homme est redescendu par où il était arrivé. Interrogé par les médias, l’inspecteur Scott Small de la police de Philadelphie, a déclaré que l’individu avait pu s’appuyer sur des clôtures grillagées reliant les balcons les uns aux autres.

Celui qui pensait être arrêté par la police en arrivant sur le trottoir a finalement quitté les lieux libre.

« Un agent m’a dit que si je ne quittais pas les lieux il allait devoir m’arrêter et me conduire en prison, parce que c’est son travail. Mais dans les faits, il m’a laissé faire. Il a compris pourquoi j’avais agi ainsi, ce que l’adrénaline m’a poussé à faire », a-t-il raconté.

Personne n’a été grièvement blessé dans cet incendie qui aurait débuté dans un compacteur à déchets selon les premiers éléments de l’enquête.

Source : Camerounweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici