[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !

41

[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !

La sécurité des citoyens est plus que jamais menacée, l’intégrité du territoire également ! Mais quelles attitudes, nous citoyens et patriotes, devrions avoir face à cette situation ? A ce propos, j’ai lu énormément de déclarations déconcertantes dans les médias et sur les réseaux sociaux, aussi bien des partis politiques que de certaines organisations de la société civile.

Là, je suis sidéré de n’entendre que des critiques violentes à l’encontre des autorités et souvent des propositions que je qualifie de « faciles et théoriques », au regard du contexte. Tout le monde peut faire les propositions du genre « il faut équiper les FDS, il faut les former… » Exact ! Nous sommes tous unanimes que ces solutions sont salutaires.

Seulement, que valent celles-ci si les Burkinabè eux-mêmes sont divisés par des intérêts égoïstes, chacun cherchant à tirer profit du malheur des populations en jetant l’opprobre sur l’autre ? L’hypocrisie semble de mise dans cette affaire qui nous concerne tous en tant que citoyens de ce pays. La question sécuritaire est une question d’intérêt national car c’est l’intégrité du territoire qui est concernée et personne justement n’a intérêt à ce que le pays s’embrase.

C’est la raison pour laquelle nous devons être unis plus que jamais si tant est que nous n’avons qu’un seul pays, le Burkina Faso ; et un seul président, Roch Marc Christian Kaboré. Les velléités politiques sont légitimes en temps de paix. Je ne dis pas que le Burkina Faso est en guerre, mais les réactions des compatriotes sont de nature à toujours jeter l’huile sur le feu, ce qui n’est pas digne d’une personne qui veut le bien de son peuple !

Pour revenir aux solutions, je crois que nous devons avoir un tout autre esprit : le sursaut patriotique pour montrer la voie à suivre à nos dirigeants si l’on estime qu’ils ne font pas assez pour la sécurité. L’Etat, ce n’est personne d’autre que nous tous réunis et arrêtons de dire « il faut que les autorités fassent ci, il faut qu’elles fassent ça pour les FDS ! » Mais qu’est-ce que nous-mêmes, nous sommes prêts à faire pour aider les FDS à mieux nous sécuriser au-delà des spéculations sur les réseaux sociaux et des condamnations de l’autorité ? Toute proposition allant dans ce sens est la bienvenue. Certes, le rôle de l’Etat lui fait obligation d’être en première ligne de ce combat contre l’ennemi.

Mais le citoyen également ne saurait rester les bras croisés pour tout attendre du Grand Manitou ! Je suis désolé chers syndicalistes, partis d’opposition, OSC, activistes, journalistes ; nul n’a le droit de s’agiter comme vous le faites. J’attendais vraiment mieux que cela, que vous prôniez l’union contre les forces du mal qui pensent décider de notre destin à volonté et qui veulent détruire le seul pays que nous avons. Je reste convaincu que si le pays s’embrase, personne ne parlerait d’élections en 2020 ! Il faut un environnement sécurisé pour demander aux citoyens d’aller voter.

Alors voici les propositions que je fais. Chers compatriotes, à vous d’en juger la pertinence.

[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Si nous sommes conscients que ce qui fonde un Etat c’est entre autres le pouvoir, et que les FDS sont en partie garantes de ce pouvoir ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Si nous sommes conscients du rôle que jouent les FDS dans la stabilité du pays et la sécurité des populations ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Si nous sommes convaincus que les FDS sont déterminées à en découdre avec les forces du mal au prix de leurs vies et malgré la modicité de leurs moyens ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS ! 
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Si nous sommes conscients que la question de la sécurité incombe à tout un chacun de nous à des niveaux de responsabilité différents ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Si nous estimons que, dans la division, aucune nation ne peut prospérer et que c’est dans l’union, l’entente et la solidarité que nous resterons toujours débout face à l’ennemi ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS ! 
Alors, qu’il soit initié par nous, Burkinabè patriotes, victimes des attaques sanglantes, une QUÊTE NATIONALE VOLONTAIRE au profit de l’équipement des FDS répartie selon les catégories ci-dessous :

[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les populations prises individuellement : le Burkina Faso est estimé à environ 18 millions d’habitants. Si 15 millions de personnes consentent à donner 100 francs CFA chacune, nous aurons 1 500 000 000 F CFA
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  la présidence du Faso : 200 000 F CFA
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les ministères et autres institutions : 100 000 F CFA par structure
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les ambassades et consulats : 100 000 F CFA par mission diplomatique et consulaire

[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les communes rurales et urbaines : 100 000 F CFA par commune
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les partis politiques : 100 000 F CFA par formation
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les communautés religieuses : 100 000 F CFA par groupe
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  la Chambre de commerce et les chambres consulaires : 100 000 F CFA par entité
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les entreprises privées : 100 000 F CFA par unité
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  les OSC et groupes syndicaux : 50 000 F CFA par regroupement
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  etc.

C’est un pari que nous pouvons et devons gagner, chers compatriotes ! Le 1er septembre 2009, nous avons montré notre patriotisme à l’endroit des sinistrés des inondations, tout comme en 2015 à l’endroit du studio Abazon. Cette solidarité, nous nous devons de la rééditer pour les FDS et je suis convaincu qu’elles seront davantage déterminées si elles nous savent à leurs côtés, au-delà des discours d’encouragement et des critiques formulées à l’encontre des dirigeants. Les contributions volontaires viendront en appui aux actions en cours du gouvernement pour le renforcement des capacités de nos vaillantes FDS. La sécurité nationale est avant tout une question de souveraineté.

Je propose également la mise en place formelle, dès octobre 2018, d’une cellule de supervision et de coordination ad hoc de l’opération qui va définir la stratégie de collecte des fonds en élargissant éventuellement la liste des contributeurs à d’autres acteurs. Je me permets même de rêver de voir figurer dans cette cellule :

[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Etienne Minoungou, un des initiateurs de la marche du 19 août 2017 contre le terrorisme ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Ismaël Ouédraogo, journaliste de la chaîne de télévision Burkina Info ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Chrisostome Zougmoré du MBDHP ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Bassolma Bazié de la CGT-B ;
[Tribune] Situation sécuritaire au Burkina : Et si on initiait une quête pour soutenir nos FDS !  Luc Marius Ibriga de l’ASCE.

C’est au seul prix du sacrifice que nous serons fiers de nous-mêmes et des actions que nous poserons pour le salut de notre chère patrie. Et cela passe par notre contribution à l’effort de guerre contre les mercenaires et leurs acolytes !

Puisse le sang versé de nos FDS tombées sur le champ « de la guerre » être le ferment de notre unité !
Dieu bénisse le Burkina Faso !
Dieu protège ses citoyens !

La patrie ou la mort nous vaincrons !

Djébal Konaté

Lefaso.net