Tournée de députés MPP du Kadiogo : Le gouvernement invité à améliorer sa communication

63

Tournée de députés MPP du Kadiogo : Le gouvernement invité à améliorer sa communication

Pour cette sortie, ce sont les populations des communes rurales de Koubri et de Komsilga qui ont donc reçu les mandataires à l’Assemblée nationale. Etaient à ce rendez-vous de redevabilité, des conseillers municipaux, des personnes-ressources, des responsables du parti dans les villages et secteurs dans lesdites localités. Ceux-ci étant appelés à restituer la quintessence des échanges à leurs bases respectives.
Conduite par le député Alassane Sakandé, par ailleurs président du groupe parlementaire MPP (Mouvement du peuple pour le progrès, parti au pouvoir), la délégation était composée des députés Tibo Jean-Paul Tapsoba et Isabelle Ouédraogo.

Tournée de députés MPP du Kadiogo : Le gouvernement invité à améliorer sa communication
Alassane Sakandé, président du groupe parlementaire MPP

Selon Alassane Sakandé, il s’agit d’une tournée générale au niveau des six communes rurales du Kadiogo et des douze arrondissements de la ville de Ouagadougou pour rendre compte aux populations de ce qui a été fait à l’Assemblée nationale durant l’année.

« Il était de notre devoir de faire ce compte-rendu aux populations du Kadiogo que nous représentons à l’Assemblée nationale. Nous n’avons pas passé de concours pour être députés, c’est grâce à vos voix que nous y sommes. C’est pourquoi, il y a obligation pour nous de venir vous rendre compte de nos travaux et, en retour, recueillir vos préoccupations et suggestions », a campé le député Sakandé Alassane.
Dans le vif de son sujet, il va faire un tour d’horizon de la vie à l’hémicycle et des réformes entreprises par la VIIème Législature pour répondre à la nouvelle dynamique nationale (prônée par le peuple depuis l’insurrection populaire).

Le président du groupe parlementaire est ensuite revenu sur les missions dévolues à l’Assemblée nationale, qui s’articulent autour du contrôle de l’action gouvernementale, le vote des lois et le consentement à l’impôt. Ainsi retient-on que depuis son entrée en fonction en fin décembre 2015, la VIIème Législature a accompli plusieurs actions entrant dans le cadre de ses missions. Celles-ci partent de l’adoption des lois à la mise en place de commissions d’enquête sur divers sujets d’intérêt national.

Tournée de députés MPP du Kadiogo : Le gouvernement invité à améliorer sa communication
Tibo Jean-Pierre Tapsoba, par ailleurs secrétaire général de la section provinciale MPP du Kadiogo

Dans un zoom sur quelques lois qui ont suscité des commentaires au sein de l’opinion nationale, notamment de la part de l’opposition politique, le député Sakandé a tablé sur la loi portant Caisse de dépôts et de Consignations et celle sur le partenariat public-privé. Sur chacune de ces dispositions, le député s’est appesanti sur le bien-fondé de leur adoption pour les populations, motivant ainsi un vote favorable de son groupe parlementaire. Sur le partenariat public-privé adopté lors de la dernière session extraordinaire en début juillet 2017, Alassane Sakandé s’est dit étonné de la réaction hostile de l’opposition politique sur cette initiative du gouvernement. ‘’C’est un élément contenu dans notre programme, tout comme il a été prévu dans le programme de campagne de certains partis politiques de l’opposition’’, a-t-il argué en substance, rassurant ses interlocuteurs que ‘’tout sera clair’’ dans le déroulement de ce programme.

Tournée de députés MPP du Kadiogo : Le gouvernement invité à améliorer sa communication
Isabelle Ouédraogo, député, présidente de l’Union des femmes MPP du Kadiogo

Même lancée pour le député Tibo Jean-Paul Tapsoba qui a également brossé les mesures prises par les députés de la VIIème Législature en matière de gouvernance et de renforcement de ses missions. C’est le cas par exemple du rabattement de 19% des émoluments des députés au profit des caisses de l’Etat. Il a ensuite mis un accent sur la mise en place des commissions d’enquête parlementaires dont celles sur le foncier, le secteur minier, le système de santé, l’enseignement, les maîtrises d’ouvrages déléguées.

A toutes les étapes, la réaction des interlocuteurs n’a pas été timide… Elles ont porté non seulement sur le sujet inscrit à l’ordre du jour, mais également sur bien d’autres volets liés à la vie nationale. Parmi les éléments régulièrement enregistrés, la communication gouvernementale, jugée absente ou inadéquate par rapport à certains sujets d’intérêt national. « Notre gouvernement communique mal. Il faut qu’on soit clair. Il faut qu’on dise la vérité », a reconnu le président du groupe parlementaire MPP, Alassane Sakandé. Pour l’élu, le manque de communication (ou la mauvaise communication) du gouvernement sur certains sujets contribue parfois à alimenter des polémiques inutiles dans la société, portant atteinte également à l’autorité de l’Etat.
Pour Alassane Sakandé, l’Etat étant une articulation de maillons, le gouvernement se doit de bien communiquer non seulement sur les actions qu’il entreprend, mais également sur les sujets sur lesquels il est attendu par les populations.

Tournée de députés MPP du Kadiogo : Le gouvernement invité à améliorer sa communication« J’ai apprécié la franchise des populations ; elles ont cherché à comprendre ce qui était ambigu à leur niveau, elles ont dit ce sur quoi elles ne sont pas contentes, elles nous ont interpellés sur certains points et félicités sur d’autres », a exprimé Isabelle Ouédraogo qui a, pendant les échanges, mis l’accent sur la contribution des députés de son parti aux réformes constitutionnelles en cours.

Ce cadre d’échanges a été mis à profit par les députés pour galvaniser les populations à œuvrer à la restauration des valeurs de la société ; ce qui commence par l’éducation au sein de la cellule familiale.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Lefaso.net