Terrorisme au Bam : Des habitants décident d’entrer en résistance (AIB)

196

Des habitants de la province du Bam, dans le Centre-Nord, ont décidé d’entrer en résistance contre les terroristes. Ils appellent les autres villages du Burkina à faire de même et demandent le soutien des Forces de défense et de sécurité. L’initiative est du Mouvement populaire pour la résistance du Bam, rapporte l’agence d’information de Burkina (AIB).

À l’occasion d’un appel lancé ce 5 octobre 2019  à Kongoussi et soutenu par des milliers d’habitants et de déplacés, Aly Nana,  le coordonnateur, a expliqué que les populations de Bam ont décidé de ne plus fuir et son prêts à faire face aux attaques terroristes avec les moyens de bord. “Au lieu de fuir de village en village, de province en province jusqu’à Ouagadougou, nous n’allons plus bouger. Nous allons les affronter avec nos moyens de bord en collaboration avec les FDS“, a soutenu le coordonnateur du mouvement.

Le mouvement, soutenu par d’autres organisations de la société civile comme le Balai Citoyen,  en appelle au soutien des forces armées nationales.

Leur conviction est que l’armée seule ne peut pas vaincre le terrorisme sans l’aide des populations. Ils appellent aussi les autres villages du Burkina  à s’organiser en comités  pour résister aux agresseurs. 

Plus d’une vingtaine de personnes ont été tuées en moins d’un mois dans la province du Bam. Des milliers d’habitants ont fui pour se retrouver dans la ville de Kongoussi.  Plusieurs régions du pays sont en proie à des attaques récurrentes contre les populations et les forces armées.

Cet appel intervient alors qu’une vingtaine de personnes ont été tuées sur un site aurifère dans le Soum le 4 octobre 2019, rapporte RFI.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici