Tensions communautaires à Zoaga et Arbinda: l’appel du président du Faso

69

 Le président du Faso dans ce communiqué indique qu’ « une enquête sera diligentée sur les circonstances » des violences meurtrières de Zoaga (8 morts) et Arbinda (une vingtaine de morts).

Le président du Faso condamne avec la plus grande fermeté les événements dramatiques survenus à Arbinda dans la province du Soum et à Zoaga dans la province du Boulgou.

Il présente aux familles des victimes ses sincères condoléances. Le président du Faso appelle les populations de ces localités, et du Burkina Faso en général, au calme et à la retenue, et à se départir de toute tentative de justice sommaire.

Des instructions fermes ont été données aux Forces de défense et de sécurité pour qu’elles renforcent la sécurité des populations desdites localités. Une enquête sera diligentée sur les circonstances de ces événements, afin que les coupables subissent la rigueur de la loi.

En ces moments difficiles où la cohésion sociale est diversement mise à rude épreuve, le président du Faso en appelle au renforcement de la culture de la tolérance, de la paix et du dialogue entre fils et filles du Burkina Faso.

Dieu bénisse le Burkina Faso.

Direction de la Communication de la présidence du Faso.

 

Fasozine