Tenkodogo : L’Agence de l’eau du Gourma tient sa première session extraordinaire de l’année 2021

11

L’Agence de l’eau du Gourma (AEG) tient du 3 au 4 mai 2021 à Tenkodogo, sa première session extraordinaire au titre de l’année en cours. Objectifs, soumettre le rapport provisoire d’état des lieux des ressources en eau de l’espace de compétence de l’Agence de l’eau du Gourma (EC-AEG) à l’examen et à l’adoption du Comité de bassin (CB).

La forte concentration des activités socioéconomiques entraîne une forte pression sur les ressources naturelles contribuant à la dégradation de la qualité et de la quantité de l’eau et de l’environnement. C’est donc, conscients des enjeux liés à la gestion des ressources en eau que le Comité du bassin de l’Agence de l’eau du Gourma ( CB-AEG) est réuni pendant 48 heures pour apporter des solutions durables dans ce domaine aux fins d’assurer l’alimentation en eau potable des grands centres, de permettre une utilisation rationnelle de la ressource en eau pour un développement économique durable, d’améliorer la santé par la réduction des risques liés à la qualité et la quantité de l’eau, etc.

Les participants

« Nous avons un espace de 2.128.729 habitants avec une superficie de de 51.000 km2, soit une densité de 41,3 habitants/km2 et plus de 90 barrages et autres retenues d’eau. Sans eau, il est difficile de mener des activités et de vivre. C’est pourquoi nous devons mieux conserver nos ressources en eau et notre environnement pour les générations futures », a expliqué le président du Comité de bassin, Damba Fidèle Ouoba.

Damba Fidèle Ouoba, président du Comité du bassin de l’Agence de l’eau du Gourma ( CB-AEG)

Dorokah Claude Hien, directeur de la prospective et de la planification à la direction générale de l’Agence au niveau du Gourma, a raconté que dix études thématiques ont permis d’établir l’état des lieux des ressources en eau de l’espace de compétence de l’Agence de l’eau du Gourma. « En 2019, nous avons réalisé cinq études thématiques qui sont l’hydraulique minière et industrielle, la socio-économie, l’hydraulique pastorale et les ressources halieutiques, l’hydraulique agricole et l’étude environnementale. Ce sont ces cinq études qui ont été réalisées en 2019.

Dokorah Claude Hien, directeur de la prospective de la planification ( CB-AEG)

En 2020, il a été question de l’approvisionnement en eau potable, des autres usages de l’eau, la physiographie, l’assainissement et les ressources en eau. » Par ailleurs, il a précisé que ces dix thématiques ont été pilotées sous le leadership d’une commission spécialisée.

En rappel, le Comité de bassin de l’Agence de l’eau du Gourma compte 48 membres dont seize représentants de l’État, seize représentants des collectivités et seize des différentes catégories d’usagers. En terme d’occupation administrative, l’espace de compétence de l’Agence du Gourma est à cheval sur cinq régions administratives : la région de l’Est avec une couverture de 90% (gestion en eau), la région du Centre-Est, la région du Plateau central, la région du Centre-Nord et le Sahel.

Dofinitta Augustin Khan

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici