Tchad: Un général évoque la présence de « deux camps » armés

119


Sur VOA Afrique, le général Idriss Mahamat Abderamane Diko affirme qu’il existe désormais « deux camps » dans les rangs de l’armée tchadienne, depuis la mort du Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno le mardi dernier.

« C’est une grande perte pour le Tchad, pour l’Afrique et pour le continent. Nous le regrettons. Il est vrai que le président est tombé sur le champ de bataille. Nous y étions également. Avant que la majorité des cadres supérieurs arrivent à N’djamena, nous avons appris qu’un petit cercle amical militaire a décidé de désigner le général Mahamat Idriss Déby, surnommé Mahamt Kaka, comme président d’un comité militaire de transition », a regretté le général Idriss Mahamat Abderamane Diko qui se réclame de l’armée républicaine, à nos confrères de VOA Afrique.

Il affirme que « l’armée républicaine » a fait une déclaration de soutien à la décision du peuple tchadien qui dénonçait « le coup d’Etat ». « Nous avons fait une déclaration pour demander à nos frères d’armes qui ont créé le comité militaire de revenir à la raison pour qu’on puisse s’assoir ensemble autour de la même table en incluant la société civile, les syndicats, toutes les organisations qui représentent le peuple tchadien dans sa diversité, pour que le dialogue soit inclusif en vue de faire ressortir des résolutions qui pourraient garantir une transition qui va aboutir à des élections présidentielles indépendantes, libres et inclusives », a-t-il confié. Le général Dicko ajoute dans l’audio qu’il s’agit d’une situation qui concerne aujourd’hui la vie du Tchad.

« C’est notre pays qui est en danger. Nous devons éviter d’être les futurs auteurs du basculement du Tchad dans le chaos », interpelle le général Dicko qui dit avoir, lui et ses éléments de l’armée républicaine, décidé de soutenir la voix du peuple. Il demande donc au comité militaire de « revenir au souhait du peuple parce que c’est le peuple qui a la souveraineté ». « Le rôle de l’armée, c’est de soutenir le peuple Tchadien. Nous sommes au service du peuple tchadien. Si le peuple dit non à une mascarade, à un petit coup d’Etat, nous allons revenir vers le peuple tchadien pour que nous soyons ensemble. Notre responsabilité est de garantir la stabilité du pays et défendre l’intégrité du territoire », assure-t-il, ajoutant que le peuple tchadien ne reconnait pas le comité militaire qui vient d’être mis en place. « Nous sommes avec le peuple », insiste-t-il, appelant le comité miliaire à respecter les dispositions constitutionnelles qui sont prévues dans la loi fondamentale du Tchad.

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici