Tabaski 2020 à Gaoua : La jeunesse invitée à multiplier les actes d’adoration à Dieu

132
Tabaski 2020 à Gaoua : La jeunesse invitée à multiplier les actes d’adoration à Dieu

A l’instar des fidèles musulmans des autres localités du Burkina Faso, ceux de la cité de Bafuji ont également célébré la fête de l’Aïd El Kébir communément appelé la Tabaski ce 31 juillet 2020. La prière de deux rackats s’est tenue à l’ex-place de la Nation et a été dirigée par l’iman de la grande mosquée de Gaoua, El Hadj Abdoul Salam Sissako.

La fête de la tabaski est l’une des plus grandes fêtes de la communauté musulmane parce qu’elle marque un souvenir très important qui est le sacrifice d’Abraham. Un acte de soumission au créateur, qui se traduit par l’immolation d’un bélier pour ceux qui ont la possibilité de le faire, nous rappelle l’iman de la grande mosquée de Gaoua El Hadj Abdoul Salam Sissako.

l’iman de la grande mosquée de Gaoua El Hadj Abdoul Salam Sissako(en bleu)

Comme à l’accoutumée les fidèles musulmans ont prié ensemble pour la paix, la stabilité du pays et pour les vœux qui leur sont chers. Après avoir rappelé aux fidèles le sens de l’immolation du bélier en ce jour, l’imam Sissako dans son sermon a invité la jeunesse à réserver une place importante à la prière et à la religion. Pour avoir un sens élevé de discernement de leurs actes dans la société parce qu’elle est l’avenir de demain. Et pour atteindre cet idéal l’imam Sissako interpelle les parents.

Autorités politiques et administratives venir soutenir la communauté musulmane

« Nous pères, nous devons éduquer nos enfants avec des bonnes valeurs, instruisons les aussi pour qu’ils puissent se prendre en charge, tout en respectant les paroles des livres saints .L’avenir de ce pays leur incombe, aidons les à pouvoir le tenir ».Pour être en harmonie avec les paroles du saint coran l’iman Sissako a rappelé aux jeunes d’éviter de ramer à contre-courant. Car pour lui il ne sied pas de montrer en public des apparences de fidèles et après se retrouver dans des lieux proscrits par la religion, ce qui serait contraire à l’objectif poursuivit.

Fidèle musulman ,Boulème Yallé

En guise de bénédiction, l’imam Sissako a imploré auprès du Tout-Puissant la protection de toute la nation de toute difficulté majeure, de renforcer les liens pour une cohésion sociale durable. Et à quelques mois des échéances électorales, il a souhaité un climat apaisé pour que tout se passe bien.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Boubacar TARNAGUIDA

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici