Tabagisme au Burkina : Un club de jeunes se lance le défi « Zéro étudiant fumeur »

12

Les membres du Club des jeunes contre le tabagisme (CJCT) ont  lancé de façon officielle les activités de leur projet dénommé “Zéro étudiant fumeur” le samedi 17 octobre 2020 à Ouagadougou. Le but est d’accompagner les jeunes à travers des établissements scolaires et universitaires du Burkina Faso à abandonner le tabac.

Les membres du club des jeunes contre le tabagisme (CJCT) ambitionnent à travers ce projet encourager, soutenir et accompagner plus de 200 jeunes en sevrage du tabagisme.

La présidente nationale du CJCT, Alix Zotyenga Kayaba a indiqué que le choix de la cible jeune est parti d’un constat que son club a fait.

« On s’est rendu compte que sur le terrain, a-t-elle expliqué,  de nombreux jeunes désirent abandonner le tabac mais n’y arrivent pas par le manque des accompagnements qui puissent les amener à arrêter de fumer ».

Selon ses propos, par ce projet, le CJCT compte également faire la promotion de l’unité de sevrage tabagique et apporter un accompagnement à tout jeune désireux d’arrêter avec le tabac. La présidente du CJCT espère par cette initiative réduire le tabagisme de manière significative dans les universités et écoles du pays.

Le tabac  a un « visage jeune »

Pr Georges Ouédraogo, pneumologue, représentant le président de l’université  Joseph Ki-Zerbo, a relevé que le visage du tabagisme est beaucoup plus jeune au Burkina Faso. Il a témoigné que l’unité de sevrage tabagique où il travaille, reçoit de nombreux jeunes qui souhaitent abandonner le tabac.

Il a fait noter que plus de 90% sont des jeunes de 15 à 21 ans qui  viennent à eux fument du tabac et de la drogue. « L’impact du tabagisme est assez important dans le milieu de la jeunesse. Il convient qu’on s’engage pour aider les jeunes afin que ceux qui fument puissent arrêter d’une part et d’autre part, beaucoup soient informés et ne s’engagent pas dans le tabagisme », a-t-il appelé.

Quant à Lucien Keré, représentant le ministre de la jeunesse, il a  indiqué que  le tabagisme est un fléau qui ronge la santé des  jeunes. Il a à  cet effet rappelé la volonté du ministère de travailler pour préserver la santé des jeunes afin de dynamiser la jeunesse pour qu’elle contribue au développement du pays.

Le CJCT a aussi informé avoir recensé un certain nombre de jeunes  souhaitant abandonner le tabac et organisera  des  rencontres pour les accompagner à laisser complétement derrière eux le tabac.

Willy SAGBE

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici