Syndicat des administrateurs civils du Burkina : Les membres dénoncent les agissements de leur ministre de tutelle

43
Syndicat des administrateurs civils du Burkina : Les membres dénoncent les agissements de leur ministre de tutelle

Le Syndicat national des administrateurs civils, des secrétaires et adjoints administratifs du Burkina (SYNACSAB) a tenu, ce mardi 15 septembre 2020 à Ouagadougou, une conférence de presse. Objectif, faire l’état des lieux du protocole d’accord signé le 15 octobre 2019 entre le SYNACSAB et Siméon Sawadogo, ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale, et informer l’opinion publique de la volonté manifeste du ministre de détériorer le climat social au sein du ministère.

Un protocole d’accord a été signé le 15 octobre 2019 entre le SYNACSAB et le ministère de l’Administration territoriale. Ce document avait pour but de résoudre certains problèmes cruciaux qui ne permettaient pas le bon fonctionnement du ministère. Lors de la rencontre de signature d’accord, six points ont été retenus. Il s’agit entre autres de l’instauration d’une indemnité spécifique d’administration du territoire au code des administrateurs civils, l’adoption immédiate et l’application sans délai d’un plan de carrière et de formation continue des agents, l’adoption immédiate et l’application sans délai de la loi portant institution du code préfectoral au Burkina Faso.

Après cette signature, le SYNACSAB dit être toujours disposé et disponible pour les réflexions qui devraient concourir à l’application dans les délais de chacun des points dudit protocole. Selon le secrétaire général national du SYNACSAB, Dieudonné Tougfo, les membres du syndicat ont toujours privilégié le dialogue avec le ministre Siméon Sawadogo pour attirer l’attention de celui-ci sur le délai imparti au protocole d’accord.

« Quand bien même nous avons montré et démontré à moult occasions notre attachement aux principes de dialogue et de réserve qui caractérisent l’administration civile, Siméon Sawadogo, ministre d’Etat, quant à lui, semble être désintéressé de ce protocole d’accord qu’il a pourtant lui-même contre-signé le 15 octobre 2019 devant des témoins, notamment des doyens du corps. Pire, le ministre, à travers ses multiples déclarations non-suivies d’effets et ses promesses non-respectées à l’endroit du SYNACAB, démontre à souhait sa volonté manifeste de détériorer davantage le climat social au sein du ministère », a détaillé Dieudonné Tougfo.

Les conférenciers ont aussi, au cours de leur déclaration, déploré les conditions dans lesquelles les agents de l’administration civile travaillent. En effet, lesdits agents travaillent, pour les plus chanceux, dans des locaux vétustes et délabrés. La majeure partie des agents ne disposent pas de bureau. Le SYNACSAB, par la voix de son porte-parole Dieudonné Tougfo, a annoncé à la presse que si rien n’est fait par leur ministre de tutelle, ils seront obligés de passer à une seconde étape de leur lutte dans le seul but d’obtenir de meilleures conditions de vie et de travail au profit du corps des administrateurs civils du Burkina.

Dofinitta Augustin Khan (stagiaire)

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici