Syndicalisme : Le SYNATEL tient son 19e congrès ordinaire

31

Le syndicat national des télécommunications (SYNATEL) tient du 8 au 10 avril 2021 à Ouagadougou, son 19e congrès ordinaire. 72 h durant, les membres venus des différentes localités du Burkina Faso vont réfléchir autour du thème « le SYNATEL face aux bouleversements du secteur de l’économie numérique dans un contexte de dégradation du dialogue social et de remise en cause des libertés : enjeux, défis, bilan et perspectives en vue du repositionnement et du renforcement de notre organisation ». Une plateforme revendicative devrait voir le jour à l’issue des réflexions, ainsi que l’installation d’un nouveau bureau.

Les répressions contre les organisations syndicales, l’atteinte aux libertés syndicales, le non-respect des engagements pris par le gouvernement ainsi que la remise en cause du principe du dialogue social au Burkina, voilà le contexte dans lequel évoluent les organisations syndicales, selon le SYNATEL.

Le syndicat, à travers son secrétaire général Souleymane So, affirme même avoir l’impression que le gouvernement exploite le contexte de la crise sanitaire pour faire reculer les libertés démocratiques. D’où le choix du thème du congrès, « le SYNATEL face aux bouleversements du secteur de l’économie numérique dans un contexte de dégradation du dialogue social et de remise en cause des libertés : enjeux, défis, bilan et perspectives en vue du repositionnement et du renforcement de notre organisation ».

Souleymane So, secrétaire général du SYNATEL

Le congrès, moment important de fonctionnement de leur organisation selon le secrétaire général du SYNATEL, sera mis à contribution pour analyser au mieux le contexte et le sens des bouleversements en œuvre dans le secteur des télécommunications. Cela permettra de déduire la stratégie la plus efficace pour un repositionnement du syndicat.

Une plate-forme revendicative avec des recommandations et résolutions devrait voir le jour à l’issue du congrès. Et afin de mener des négociations aussi bien avec le gouvernement qu’avec les entreprises, un bureau national sera aussi installé.

Les participants au congrès

Parce que les attentes de ce congrès ordinaire sont énormes, selon Souleymane So, il a invité les délégués syndicaux présents à des débats francs et constructifs, afin d’arriver à des résultats profitables au syndicat, aux entreprises et au pays.

Armelle Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici