Solidarité : Les natifs d’avril font parler leur cœur

106

Regroupés en une communauté sur les réseaux sociaux Telegram et WhatsApp, les internautes nés au mois d’avril ont fait un don de vivres et produits de premières nécessités aux déplacés de Pazzani, dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou et dans un orphelinat de la place.

Ils sont nés au courant du mois d’avril et ont décidé de fêter autrement. Vêtus de leurs t-shirts « King d’avril » et « Queen d’avril », un collectif de jeunes s’est rendu à l’orphelinat Hôtel maternel, une structure gérée par le ministère en charge de l’Action humanitaire. Dans cet établissement, ce regroupement de jeunes qui se font appeler « les natifs d’avril » ne sont pas venus les mains vides, ni pour une visite. La délégation est venue avec des vivres et des produits de premières nécessités pour soutenir l’orphelinat.

A Pazzani, Ali Tapsoba a reçu symboliquement le don des mains d’un membre des natifs d’avril (à droite vêtu de blanc)

Ce geste, à en croire les responsables de l’Hôtel maternel, vient répondre à leur besoin. « On est aux anges », a résumé Edith Ouédraogo, cheffe administrative et financière de l’hôtel. En présentant sa structure, elle a indiqué que cet orphelinat est composé d’enfants abandonnés, des enfants handicapés, des enfants issus des relations incestueux, des enfants de mère malade mentale et les filles-mères.

Au passage des natifs d’avril, l’Hôtel maternel compte 80 enfants qui sont pris en charge par un personnel dominé par des nourrices volontaires.

Edith Ouédraogo, cheffe administrative et financière de l’hôtel, a exprimé sa gratitude aux donateurs.

« On mange avec la main et on donne avec le cœur »

A Pazzani, un quartier périphérique situé dans l’arrondissement numéro 9 de Ouagadougou, les natifs d’avril sont partis donner le sourire aux déplacés. Sur un site qui accueille 900 personnes réparties dans 375 familles, le même don a été effectué. Installés depuis le 8 juillet 2019, les déplacés, selon leur représentant Ali Tapsoba, sont venus essentiellement de la province de Soum. « Ça nous fait beaucoup de plaisir. Ce don comble un grand souci pour les déplacés, donc nous sommes fiers de le recevoir », a laissé entendre leur représentant.

Le porte-parole des natifs d’avril, Boureima Dembélé (au centre).

Dans les deux endroits, les natifs d’avril ont porté le même message de la solidarité. Selon le porte-parole, Boureima Dembélé, la valeur du don n’est pas l’important. « Au Burkina Faso, on mange avec la main et on donne avec le cœur », a-t-il insisté.

En ce qui concerne la date de l’opération, les initiateurs ont pointé du doigt la contrainte du calendrier. « Il fallait attendre que le mois d’avril finisse, que ceux qui sont nés le 30 fêtent d’abord avant de faire le don », a justifié le porte-parole, Bouriema Dembélé.

La photo de famille des natifs d’avril

Les natifs d’avril est une initiative qui a vu jour le 19 janvier 2021. Tout est parti d’une proposition d’Alain Christophe Traoré comme avec sur les réseaux sociaux avec le pseudonyme Alino Faso. Il avait proposé à ses amis virtuels de se regrouper selon leurs mois de naissance et poser des actes à caractère social. Les natifs d’avril ont répondu favorable à cet appel en créant un groupe WhatsApp où ils sont plus de 400 adhérents.

Cryspin Masneang Laoundiki

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici