Semaine nationale de la citoyenneté: Les acteurs politiques interpellés pour des élections apaisées

22


Le ministère des Droits humains et de la Promotion civique a lancé, ce lundi 12 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso, les activités de la 17ème édition de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC). Une cérémonie présidée par le ministre Maminata Ouattara/Ouattara en présence de Monseigneur Anselme Titiama Sanou et Lassina Diawara, tous deux parrains de l’édition 2020.

Jouer sa partition dans le processus électoral au Burkina Faso en vue d’élections apaisées, c’est ce à quoi veut parvenir le ministère des Droits humains et de la Promotion civique. Dans ce sens, le département a lancé officiellement les activités entrant dans le cadre de la Semaine nationale de la citoyenneté (SENAC) sur le thème : « Rôle et responsabilité des différents acteurs pour des élections apaisées dans un contexte de défis sécuritaire et sanitaire ».

C’est ce lundi 12 octobre 2020 à Bobo-Dioulasso, en présence de plusieurs membres du gouvernement et des autorités régionales. Pour la ministre en charge de la promotion civique, Maminata Ouattara, le rôle et la responsabilité des différents acteurs pour la tenue des élections apaisées sont primordiaux. Et la thématique de cette 17e édition de la SENAC, pour elle, se veut interpellateur, car dit-elle, « le contexte sécuritaire et sanitaire que nous vivons actuellement doit nous interpeller à travailler davantage à promouvoir les valeurs de paix et de tolérance, et surtout à ne pas rajouter de la violence à l’insécurité que le pays vit actuellement ».

Lassina Diawara, parrain de la présente édition

Le parrain de la présente édition, Lassina Diawara n’a pas manqué de saluer aussi la pertinence du thème. S’il est vrai que les acteurs politiques sont interpellés pour des élections apaisées, il est aussi bien de préciser combien il est important pour la population particulièrement la jeunesse de connaître leurs droits et leurs devoirs également. Il a donc saisi l’occasion pour inviter les populations à beaucoup de tolérance. « La citoyenneté c’est accepter l’autre dans sa différence pour nous permettre de vivre ensemble. Les élections ne sont qu’un élément de nos droits civiques. Il y’a beaucoup d’autre droits à respectent si nous voulons suivre les règles de civisme. On doit respecter les droits des autres, la dignité humaine mais également savoir que cela demande que nous soyons solidaire entre nous », a-t-il martelé.

Il est prévu une panoplie d’activités à cette 17ème édition. Il s’agit, entre autres, d’exposition, composition de poésie de sketch et de slam, d’une journée nationale du drapeau, d’un dialogue intergouvernemental, des fora citoyens, et d’une caravane sur le civisme et la citoyenneté.

C’est par une visite des stands et un don de sang que la cérémonie a pris fin. En rappel, Instituée depuis 2014, la Semaine nationale de la citoyenneté s’est imposée au fil des années comme un cadre par excellence de mobilisation des populations autour des enjeux et des défis liés à la culture des valeurs de citoyenneté. Elle donne ainsi l’occasion de sensibiliser aux droits et devoirs des citoyens, aux principes de l’Etat de droit, aux valeurs de la république, etc.

Dougoutigui (Correspondant)

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici