Sécurité : Le Burkina, « formellement déconseillé » par le ministère français des Affaires étrangères

34

« Le Burkina Faso, jadis très prisé par les touristes mais en proie depuis 2015 à des attaques jihadistes récurrentes, est désormais entièrement « déconseillé sauf raison impérative » ou « formellement déconseillé » par le ministère français des Affaires étrangères. La carte du Burkina Faso est désormais entièrement en rouge et orange. En clair, c’est le pays tout entier qui est fortement déconseillé aux voyageurs par la France.

Les dernières zones en jaune au sud-ouest, centre-ouest et centre-sud, ainsi que la capitale Ouagadougou, virent à l’orange. Elles sont désormais considérées comme « des zones déconseillées sauf pour raison impérative ». En rouge sur la carte du Burkina : la frontière du Mali, du Niger, du Bénin et du Togo, les régions du Sahel, du nord et de l’est. « Depuis le 31 décembre, le président du Burkina Faso a décrété l’état d’urgence dans 14 provinces du pays : Kossi, Sourou, Koulpélogo, Gnagna, Gourma, Komandjari, Kompienga, Tapoa, Kénédougou, Loroum, Oudalan, Séno, Soum et Yagha.

Le 15 octobre 2019, les autorités de la région du nord ont instauré un couvre-feu dans la province du Loroum de 18h à 6h pour une durée d’un mois. Tout déplacement dans ces régions et provinces doit être reporté. Le risque d’enlèvement, très élevé, est croissant à mesure que l’on se rapproche des zones frontalières. Les déplacements impératifs dans les zones déconseillées (zone orange) doivent être limités dans le temps. Il faut systématiquement préférer passer la nuit dans les zones en vigilance renforcée (zone jaune) ou dans des hôtels sécurisés de la capitale » explique le quai d’Orsay.

Cette nouvelle carte d’évaluation des risques illustre la dégradation sécuritaire dans le pays. « Ce phénomène s’amplifie depuis le début de l’année, estime le quai d’Orsay sur son site internet, affectant désormais une grande partie du territoire. »

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici