Santé : des syndicats dénoncent les conditions de travail des agents

52

Le syndicat des médecins d’Etat du Burkina (SYMEB), le syndicat des
sages-femmes et maïeuticiens d’Etat et accoucheuses du Burkina
(SSF/MEAB) et le syndicat autonome des infirmiers et agents itinérants
de santé du Burkina (SAIB) ont dénoncé les conditions de travail des
agents de santé. Selon ces syndicats,
l’accomplissement des missions assignées aux agents de santé est rendu «
difficile » par une insuffisance de matériel médico-technique ainsi
qu’une « mauvaise » gestion de la carrière des agents.

« Le 17 mai 2017 le protocole d’accord a été signé par rapport au
statut particulier mais jusqu’aujourd’hui rien n’est fait par l’Etat », a
indiqué Dr Alfred Ouédraogo secrétaire général du SYMEB.

Outre
la question du protocole d’accord, ces syndicats ont aussi soulevé des
problèmes de carrière et la question des matériels de travail. « Nous
réclamons des meilleures conditions de travail car il y a un manque de
matériels des blocs opératoires. Les matériels qui sont là sont en
mauvais états. Aussi les agents de santé ont du mal à avancer dans leur
carrière », a déclaré Alfred Ouédraogo.

Pascal Ouédraogo,
secrétaire général du SAIB a indiqué que les infirmiers et les
sages-femmes font l’objet d’une discrimination dans le traitement de
leur carrière.

« L’infirmier d’Etat et la sage-femme d’Etat
recruté avec le niveau BEPC et Terminale et former trois ans et sont
reclassés en B1 à la sortie. Jusqu’en 2019, l’injustice continue et
c’est inadmissible, inacceptable », a-t-il ajouté.

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici