Santé des enfants : Le projet « Integreated e-Diagnosis Approach (IeDA) » dépose ses valises au Plateau-Central

60
Santé des enfants : Le projet « Integreated e-Diagnosis Approach (IeDA) » dépose ses valises au Plateau-Central

Ce vendredi 14 août 2020 à Ziniaré, capitale de la région du Plateau-Central, la gouverneure Fatoumata Bénon Yatassaye a procédé au lancement officiel du projet « Integrated e-Diagnosis Approach (IeDA) ». Ce projet concerne tous les trois districts de la région du Plateau-Central. L’approche intégrée e-diagostic (IeDA) vise à améliorer la qualité des services de santé de l’enfant au Burkina Faso, en augmentant la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME).

Assurer des soins appropriés aux enfants malades et renforcer la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) dans les trois districts sanitaires dans la région du Plateau-Central. Tel est le défi de l’ONG Terre des hommes à travers le projet « Integrated e-Diagnosis Approach (IeDA) ». Au cours de cet atelier, ils vont procéder à la présentation aux acteurs, des principaux axes d’intervention du projet. Il sera question aussi pour les acteurs de discuter du calendrier, du processus de mise en œuvre dans les trois districts et le rôle des parties prenantes.

Des participants

Soutenu par le Fonds Mondial, le projet IeDA est une stratégie novatrice combinant les technologies de l’information et de la communication en utilisant le registre électronique de consultation (REC). Cette approche du projet vise à améliorer la qualité des soins. À aider les professionnels de santé dans la supervision et le suivi de la qualité des services de santé de l’enfant. Ce qui contribuera à réduire la mortalité et la morbidité infantile au Burkina Faso.

La santé de l’enfant est préoccupante au Burkina, ainsi en 2010, un enfant sur huit est décédé avant l’âge de cinq ans. Cela est dû principalement au manque de soins de santé de qualité. Et la plupart de ces décès auraient pu être évités grâce à des interventions à moindre coût selon l’enquête démographique de santé 2010. « Avec ce projet, nous voulons mettre à la disposition des professionnels de la santé un paquet technique suivi d’un accompagnement pour leur permettre de maîtriser l’outil technique » a déclaré, le coordonnateur des projets et programmes de santé de Terre des hommes, Luc Kaboré.

Le coordonnateur des projets et programme de santé de Terre des hommes, Luc Kaboré

Avec cette statistique sombre, l’approche intégrée e-diagostic (IeDA) compte mettre tout en œuvre pour assurer des soins appropriés aux enfants malades au Burkina où 80% de la population vit dans les zones rurales. Malgré les efforts consentis par le gouvernement, une évaluation du ministère de la Santé a montré que seulement 8,2% ont bénéficié en 2012 d’une consultation. Des analyses des dossiers des enfants consultés ont montré que seulement 15% des consultations de prise en charge intégrée des maladies de l’enfant (PCIME) étaient effectives.

La gouverneure du Plateau-Central, Fatoumata Bénon Yatassaye

Face à ce défi, l’ONG Terre des hommes à travers le projet « Integreated e-Diagnosis Approach (IeDA) » veut renforcer le système de santé chez les enfants.

« Nous accueillons à bras ouverts ce projet vu qu’il a déjà démontré des pans positifs dans les conditions de prise en charge chez les enfants d’autres régions.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Issoufou Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici