Saint-Camille: le nouveau bloc opératoire inauguré

21

L’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou a inauguré son nouveau pôle chirurgical, le vendredi 14 juillet 2017 à Ouagadougou, en présence du président du Faso.
Au regard de la forte sollicitation, l’hôpital Saint- Camille de Ouagadougou entend renforcer davantage ses capacités et ses prestations sanitaires au profit des patients. Pour ce faire, l’établissement sanitaire a érigé un nouveau bloc opératoire dont l’inauguration solennelle a eu lieu, le vendredi 14 juillet 2017 à Ouagadougou. Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a patronné la cérémonie d’inauguration a indiqué que l’engagement des Caméliens, surtout dans le domaine de la santé sont des modèles à suivre. Selon le chef de l’Etat, l’hôpital Saint-Camille de Ouagadougou a toujours œuvré pour une meilleure santé des populations burkinabè. Ainsi, avec le nouveau bloc opératoire,  le président du Faso dit avoir foi que le joyau viendra consolider sans aucun doute, un bilan d’activités sanitaires déjà satisfaisant. « C’est une victoire sur la maladie », a indiqué le chef de l’Etat. Mieux le patron de la cérémonie inaugurale a invité les religieux, promoteurs de l’hôpital ainsi que leurs partenaires notamment la consule honoraire du Burkina Faso à Florence en Italie, Rosella Annigoni, à continuer à soulager le mal au «pays des Hommes intègres ». L’Etat quant à lui, a expliqué le locataire de Kosyam, reste disponible pour accompagner les projets de l’hôpital. Pour le directeur général de l’hôpital Saint-Camille, le Père Paul Ouédraogo, les travaux de réalisation du nouveau bloc opératoire ont débuté depuis 2013, grâce à l’appui financier et matériel de la présidente de la Fondation Pietro Annigoni.  Ainsi, parallèlement à la construction du bloc a expliqué le directeur général, des travaux annexes comme la buanderie de l’hôpital, le local technique de production d’oxygène, des fluides médicaux, ont été également lancés sous le financement de la conférence épiscopale italienne à plus de 180 millions de F CFA. La nouvelle infrastructure, comporte trois blocs opératoires et vient porter à cinq, les cellules d’opération de l’hôpital « Ce complexe chirurgical vient renforcer le bloc existant de la maternité et celui de l’ophtalmologie. Il comporte 3 salles opératoires, 44 lits d’hospitalisation, une salle de réveil et une salle de réanimation à 6 lits”, a décrit succinctement le père Paul Ouédraogo. La réalisation de ce joyau selon lui, a couté plus de 2 milliards de F CFA. Il permettra, foi du religieux, de réaliser la chirurgie de base et celle spécialisée. Satisfait, le responsable de l’hôpital a précisé: « en ce moment, nous avons une pensée particulière à l’endroit des malades drépanocytaires, contraints souvent à la prothèse totale de hanche, suite aux complications astéo-articulaires de la maladie, mais aussi aux enfants frappés de pathologies chirurgicales”.  Si le DG de Saint-Camille a affirmé que les portes du nouveau bloc peuvent s’ouvrir aux patients à partir de fin septembre ; il a tout de même mentionné la nécessité de certains travaux complémentaires. Il s’agit de l’installation d’un ascenseur pour les malades, de l’aménagement de 600 panneaux solaires, de la réalisation d’un espace pour les parents et accompagnants des malades, de l’équipement spécifique pour la chirurgie pédiatrique, etc. De son côté, la consule honoraire du Burkina à Florence en Italie, Rosella Annigoni, partenaire financier du pôle chirurgical, le Burkina Faso est aussi son pays. Et pour lui, la lutte contre la maladie est une lutte commune. C’est pourquoi, elle a félicité le gouvernement pour sa politique de santé au pays. C’est ainsi que le ministre la Santé, Nicolas Méda, a encouragé les Caméliens, voire  l’Eglise catholique, à continuer à œuvrer auprès du gouvernement pour assurer un meilleur tissu sanitaire aux populations. « Je félicite l’ensemble du personnel de l’hôpital, pour sa détermination à soulager la douleur, prévenir le mal et guérir la maladie”, a lancé le ministre. 
Wanlé Gérard COULIBALY

sidwaya.bf