Réveillon de la Saint -Sylvestre : La ministre de la Santé aux côtés du personnel médical

297
Réveillon de la Saint -Sylvestre : La ministre de la Santé aux côtés du personnel médical

Pour le réveillon de la Saint -Sylvestre, la ministre de la Santé, Pr Claudine Lougué accompagnée du gouverneur de la région du Centre, du maire de la commune de Ouagadougou et de leurs collaborateurs étaient aux côtés des agents de santé du CHU de Bogodogo et du CHU Yalgado Ouédraogo. Ils sont allés féliciter et encourager le personnel soignant pour le travail abattu au quotidien et leur engagement à offrir des soins de qualité aux populations, malgré des conditions de travail « à la limite de l’acceptable. »

C’est par le CHU de Bogodogo, que le Pr Claudine Lougué et sa délégation ont débuté la tournée d’encouragement du personnel de santé. Là, ils se sont entretenus avec le Pr Charlemagne Ouédraogo, chef du service de gynécologie-obstétrique. Il a expliqué que son service a mis sur pied un protocole de soins innovants, économiques, simplifiés et de qualité dans le cadre de la mise en œuvre de la gratuité des soins au profit des femmes et des enfants de moins de 5 ans.

Le CHU de Bogodogo reçoit un certificat de satisfecit pour ses efforts dans la mise en oeuvre de la gratuité des soins pour les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans

La pharmacie hospitalière qui est implémentée dans cet établissement sanitaire et que la ministre appelle de tous ses vœux dans les autres établissements, permet de réduire la facture de prise en charge des femmes enceintes. Le professeur a également expliqué qu’au sein de son service, la césarienne à 0 franc est une réalité. Grâce à la pharmacie hospitalière, aucune ordonnance n’est tendue à la patiente pour cette intervention, ni pour l’accouchement par voie basse. Une sacrée économie donc pour les ménages, mais surtout pour le gouvernement qui paie pour la gratuité.

Diane Kaboré, directrice générale du CHU de Bogodogo

Et c’est ce qui a valu au CHU de Bogodogo de recevoir un certificat de satisfecit du ministère de la Santé qui reconnait les efforts et les bonnes pratiques de cet hôpital dans la mise en œuvre de la politique de gratuité des soins au profit des femmes et des enfants de moins de 5 ans. Un certificat qui est une reconnaissance des efforts conjugués de l’ensemble des agents, selon Diane Kaboré, directrice générale du CHU de Bogodogo.

Boniface Sankara, papa du premier bébé de 2020 de la région du Centre reçoit les cadeaux de sa fille

« Au-delà de la joie, nous sommes interpellés à travailler davantage pour sauver ce qui est acquis et travailler à améliorer ce qui est perfectible (…) La mise en œuvre de cette stratégie appelle l’intervention et le dynamisme de tous les acteurs de cet établissement. C’est à l’actif de tout le personnel du CHU de Bogodogo et je saisis l’occasion pour féliciter les uns et les autres pour le dynamisme dans la mise en œuvre de cette grosse stratégie », a-t-elle laissé entendre.

Le ministère en charge des transports remet un kit de sois aux urgences traumatologiques du CHU Yalgado Ouédraogo

Le ministère des transports offre du matériel médical aux urgences traumatologiques du CHU –YO

Après le CHU de Bogodogo, la délégation s’est rendue au CHU Yalgado Ouédraogo où elle a retrouvé le ministre en charge des Transports, Vincent Dabilougou. Il y est venu remettre des kits de soins au service des urgences traumatologiques pour la prise en charge urgente des blessés. Et ce, pour la seconde fois en 2019.


Après la visite de ce service qui recevait des accidentés cette nuit du 31 décembre, c’est toute émue par les conditions de travail « à la limite de l’acceptable », que Claudine Lougué a saisi l’occasion pour interpeller les Burkinabè à plus de prudence sur les routes et à opter pour le port du casque, car cela sauve des vies et permet d’éviter les traumatismes crâniens lors des accidents de la route. Des propos partagés par le ministre des Transports qui exhorte aussi les populations à respecter le code de la route et les limitations de vitesse.


Outre les urgences traumatologiques, la délégation a fait le tour des autres services de l’hôpital à savoir les urgences pédiatriques, les urgences viscérales, les urgences médicales, la maternité, sauf les urgences psychiatriques où les malades étaient déjà endormis. Dans les différents services, les visiteurs ont pu toucher du doigt les conditions de travail des agents de santé et n’ont pas manqué de saluer leur sens élevé du service à la nation.


« Nous sommes venus rendre visite aux agents de santé qui sont de garde ou de permanence dans toutes les urgences de Yalgado. Nous sommes venus reconnaitre l’engagement, les efforts fournis par ces agents et à travers eux tous les agents de santé qui sont de garde dans les formations sanitaires du Burkina Faso. Nous voulons leur souhaiter une bonne et heureuse année 2020. Nous voulons également souhaiter à leurs patients une bonne guérison et une bonne année 2020 et que Dieu les restaure », a affirmé Pr Claudine Lougué.

Bébé Sankara accueillie avec joie par les autorités

La petite Sankara, premier bébé de 2020 de la région du Centre

C’est exactement à 00h00 à la maternité du CHU Yalgado Ouédraogo qu’est née la petite Sankara, premier bébé de l’année 2020 de la région du Centre. Pour les parents Boniface Sankara et Aminata Congo, c’est une grande joie d’accueillir ce 5e bébé au sein de leur foyer en ce jour de l’an. Bébé Sankara a reçu de la part des autorités un kit composé d’une baignoire, d’un carton de savon, d’un complet de pagne et d’une enveloppe financière.

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici