Réconciliation nationale : « Un jour, on se rencontrera pour fêter cette victoire-là », espère Simon Compaoré

49

Les responsables du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) ont animé, mardi 19 janvier 2021, une conférence de presse à Ouagadougou, afin de donner leur vision de la situation nationale. Une activité qui se tient une dizaine de jours après la mise en place du premier gouvernement du deuxième mandat du président Roch Kaboré.

Dans cette approche de la vie nationale à la cadence de bilan et perspectives des élections du 22 novembre 2020, Simon Compaoré, président du parti, et ses proches à la conférence de presse, se sont également, par le jeu des questions des journalistes, attardés sur la question de la réconciliation nationale. C’est une priorité pour le président réélu, Roch Kaboré, qui a, à diverses occasions, affiché sa volonté d’œuvrer à davantage unir les Burkinabè et à consolider la cohésion sociale.

Cette conférence, la première de l’après-élection du 22 novembre 2020, a donc été propice pour les responsables du MPP de se réjouir que la stratégie électorale du parti ait payé sur toute la ligne (le candidat du parti, Roch Kaboré, s’est adjugé 57, 74% des voix contre 53, 46% en 2015 et a également maintenu son assise à l’Assemblée nationale, ndlr).

Le parti loue les conditions apaisées dans lesquelles les deux scrutins se sont déroulés et l’acceptation des résultats « avec beaucoup de dignité et de fair-play politique » par tous les protagonistes de la scène politique nationale. Une « victoire incontestable de notre démocratie naissante », clame Simon Compaoré.

Ouvrant le chapitre des défis, le MPP exhorte le président Roch Kaboré à poursuivre l’œuvre de réconciliation nationale « entamée depuis quelques mois ». Pour Simon Compaoré, la réconciliation a d’ailleurs bien démarré avec le calumet de la paix entre lui et Zéphirin Diabré au sujet de l’affaire dite « tranquilos » (Affaire « tranquilos » : Zéphirin Diabré « retire » sa plainte contre Simon Compaoré – leFaso.net).

« A ce jour, Zéphirin Diabré et Simon Compaoré, nous nous sommes réconciliés et Zéphirin m’a dit qu’il retirait sa plainte. Donc, c’est un bon début ; puisque celui-là qui a en charge de faire en sorte que la réconciliation progresse, a donné le ton, en signant la paix avec moi et on ne peut qu’applaudir. En tout cas, si vous n’applaudissez pas, moi j’applaudis », plaisante l’ancien maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, qui dit d’ailleurs accueillir à bras ouverts Zéphirin Diabré et l’UPC ainsi que tous les autres à la majorité.

L’ancien ministre de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité réitère et souligne que la réconciliation doit être l’aboutissement d’un processus de vérité et de justice. « Ensemble, nous savons où nous voulons aller : c’est la réconciliation, l’apaisement des cœurs, retrouver le vivre-ensemble. Alors, nous, au MPP, souhaitons à tous les Burkinabè, d’où qu’ils viennent et quelle que soit leur appartenance politique, idéologique, religieuse, bon vent ; parce que Dieu est du côté de ceux-là qui cherchent à faire avancer les choses. Nous sommes dans cet axe là. C’est pourquoi, nous sommes sûrs qu’avec le peu de volonté que nous avons, d’arriver à la réconciliation, Dieu va nous donner le coup de pouce nécessaire et un jour, on se rencontrera pour fêter cette victoire-là », espère Simon Compaoré.

Les conférenciers ont aussi salué les efforts des Forces de défense et de sécurité dans la lutte contre l’insécurité et les efforts consentis pour un retour de populations dans leur localité d’origine..

Soutien à tous les membres du gouvernement

« Cette démarche pressentie se traduit aujourd’hui dans la formation du nouveau gouvernement par la création d’un ministère en charge de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale confié à un ténor de la classe politique burkinabè en l’occurrence M. Zéphirin Diabré, président de l’Union pour progrès et le changement (UPC). Nous pensons au MPP que l’ouverture de l’exécutif à plusieurs chapelles politiques de notre pays traduit la vision du président du Faso de faire participer au gouvernement l’ensemble des énergies et des capacités dont dispose notre pays pour la mise en œuvre du programme présidentiel », commente Simon Compaoré.

De l’avis du premier responsable du parti « Le soleil levant », tout cela est un « gage tangible » de la volonté du chef de l’Etat à respecter ses engagements à aller résolument à la réconciliation nationale. La composition du premier gouvernement du deuxième quinquennat reflète imparablement la vision du président Roch Kaboré, appuie-t-il.

« L’appui du MPP ne fera pas défaut à cette équipe gouvernementale », promet Simon Compaoré, pour qui, les militants du parti sont déterminés à accompagner le président du Faso dans la mise en œuvre de son programme quinquennal.

Face aux grands défis nationaux du quinquennat 2021-2025, les responsables du MPP convient à la mobilisation de toutes les structures, de tous les militants du MPP et de l’ensemble des populations du Burkina autour du programme du président Kaboré.

Mobilisation générale contre le COVID-19 !

La conférence a également abordé l’actualité liée à la maladie à coronavirus qui connaît un regain ces dernières semaines au Burkina également. « Elle est venue s’ajouter à la menace sécuritaire à laquelle nous faisons face depuis 2016. Grâce à la résilience du président du Faso et du gouvernement, notre pays a su donner les réponses aux préoccupations précitées. Mais depuis quelque temps, la pandémie a repris du poil de la bête », expose le président du MPP, appelant les Burkinabè à la prudence et au respect des consignes sanitaires. « On a tous intérêt à être en vie », dit-il, révélant que des réflexions sont en cours sur les mesures à prendre pour renforcer la lutte.

« Le nouveau ministre de la Santé s’active, et très bientôt vous allez l’entendre, parce qu’il y a bien quelque chose qui se prépare pour faire en sorte que nous puissions contenir la maladie », annonce Simon Compaoré, convaincu que dans la conjugaison des efforts, le pays parviendra à l’objectif poursuivi.

Oumar L. Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici