Recensement général de la population et de l’habitat : L’INSD explique le processus aux acteurs du Sud-Ouest

102
Recensement général de la population et de l’habitat : L’INSD explique le processus aux acteurs du Sud-Ouest

Dans le cadre du 5e Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), qui aura lieu du 16 novembre au 15 décembre 2019 sur toute l’étendue du territoire national, l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) a tenu, ce lundi 14 octobre 2019 au Conseil régional du Sud-Ouest, une rencontre d’échanges et d’information avec les acteurs de la région. La rencontre a été présidée par le secrétaire général de la région, Aboubacar Traoré.

Le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) est une opération statistique qui consiste à recueillir, traiter, analyser, diffuser et mettre à la disposition des acteurs de développement des données démographiques, économiques, sociales se rapportant à un moment donné de tous les habitants d’un pays, nous a confié André Bakoa, responsable de la division communication et diffusion des résultats du 5e RGPH.


De la communication d’André Bakoa, il ressort que pour bien mener cette opération, des agents recenseurs et des contrôleurs seront recrutés et formés sur tout le territoire national. En outre, ce recensement nécessite l’implication de plusieurs organes. Au niveau déconcentré, ils devront sensibiliser la population, accueillir les agents recenseurs, les assister pendant toute l’opération.


Les données attendues doivent permettre de mieux planifier le développement en prenant en compte les attentes des populations en matière de santé, d’éducation ainsi que dans d’autres domaines de développement. C’est pourquoi le secrétaire général de la région du Sud-Ouest, Aboubacar Traoré, a insisté sur l’implication de tous pour la réussite de l’opération. « Le recensement étant un outil de planification et d’aide à la décision, et de fait si les informations récoltées sont justes, cela pourrait faciliter la prise de décisions dans tous les domaines possibles. Nous demandons l’engagement des coutumiers, des religieux, des partis politiques et des leaders d’opinion à se faire recenser et à donner l’information afin que ce recensement soit un franc succès », a-t-il déclaré.


Pour garantir le succès du 5e RGPH, un certain nombre d’activités ont déjà été réalisées dans la région du Sud-Ouest. Il s’agit entre autres de la rencontre régionale d’échanges et d’information sur l’organisation de ce RGPH, la mise en place et la formation des membres des organes déconcentrés, à savoir le comité régional de recensement, quatre comités provinciaux et 28 comités départementaux.

Boubacar Tarnagda

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici