Promotion de la bonne gouvernance et de la participation citoyenne : le projet JERP outille ses points focaux gouvernance

28
Promotion de la bonne gouvernance et de la participation citoyenne : le projet JERP outille ses points focaux gouvernance

Le projet Jeunesse engagée et responsable pour une Participation démocratique effective au Burkina Faso (JERP) organise un atelier de formation au profit des conseillers municipaux et régionaux et des cadres administratifs des arrondissements et communes, les 28 et 29 juillet 2020 à Ziniaré. Renforcer la participation citoyenne des jeunes par leurs pairs et reconstruire la confiance entre jeunes et gouvernants, c’est l’objectif global du Projet JERP, mis en œuvre par la Fondation Terre des Hommes Italie (TDHI) et l’Association des Scouts du Burkina Faso (ASBF), avec l’appui financier de l’Union Européenne. La cérémonie d’ouverture a eu lieu à Ziniaré le 28 juillet 2020.

« L’incivisme grandissant dans nos villes et campagnes, dans nos écoles et dans nos rues, la défiance de l’autorité de l’Etat à travers divers actes, l’inobservation ou la méconnaissance des jeunes de leur droits et devoirs, le faible engagement politique et citoyen des jeunes, la méfiance entre autorité politique et une bonne catégorie des jeunes, ou encore l’insuffisance de dialogue entre les autorités locales et la jeunesse, sont entre autres des défis auxquels la jeunesse est confrontée ». C’est le constat fait par la cheffe de la délégation adjointe de la Fondation Terre des Hommes Italie, Gisele Thiombiano dans son allocution.

De façon spécifique, ce projet vise à améliorer la perception des jeunes sur le processus démocratique, et la connaissance de leurs droits et leur devoirs citoyens, faire la promotion des mécanismes de participation des jeunes aux processus décisionnels, au niveau local, régional et national.

Le présidium lors de l’ouverture de l’atelier

C’est pourquoi à travers le Projet jeunesse engagée et responsable pour une participation démocratique effective au Burkina Faso (Projet JERP), une formation à l’endroit des élus locaux et des cadres administratifs des communes et arrondissements. L’objectif de cet atelier est de former des points focaux gouvernance en décentralisation et participation citoyenne.

Travailler à prendre en compte les priorités et les aspirations des jeunes

« Travailler à prendre en compte les priorités et les aspirations des jeunes dans la formulation et la mise en œuvre des politiques publiques locales, voilà ce que nous attendons de ces points focaux gouvernance, faire des plaidoyers au profit des jeunes , prospecter des solutions novatrices au niveau local pour mettre fin aux maux qui minent la jeunesse, voilà nos attentes après la mise en place et la formation de ces points focaux gouvernance » a confié le Coordonnateur du Projet JERP, BEDA Maurice.

Au total, quarante-deux (42) points focaux gouvernance seront formés pour promouvoir la bonne gouvernance et la participation citoyenne dans leurs localités respectives. Ces points focaux viennent des six (06) localités que couvre le projet, dont les Arrondissements 03, 06 et 12 de la commune de Ouagadougou, la commune de Koudougou, de Manga et celle de Gogo.

Maurice Beda, coordonnateur du Projet JERP

S’adressant aux participants, Gisèle Thiombiano, cheffe de délégation adjointe de la Fondation TDHI, a rappelé combien était grande la responsabilité des points focaux, vis-à-vis de la jeunesse, et de la réussite du projet. « Un point focal de gouvernance est aussi une responsabilité, vous êtes des modèles, des mentors, des exemples pour cette jeunesse en quête de repère » leur a- t- elle – expliqué.

Ludovic LALGO, conseiller municipal de l’arrondissement 12 de Ouagadougou, voit en cet atelier, un renforcement de capacité des élus sur la promotion de la participation citoyenne. Au sortir de leur formation, il espère de concert avec les jeunes, pouvoir apporter sa contribution au renforcement de la citoyenneté.

Principales activités du Projet JERP

Lancé le 23 juillet dernier à Manga , ce projet est prévu pour une durée de 2 ans. Selon Salfo Songzabré, Commissaire national au programme jeune de l’ASBF, c’est un projet mis en œuvre par les jeunes et pour les jeunes.

Dans le cadre de ses activités, le projet prévoit :

La formation de plus de 60 jeunes pairs éducateurs en décentralisation et participation citoyenne ;

Ludovic Lalgo, Conseiler municipale à l’Arrondissement 12 de Ouagadougou, participant à l’atelier

La formation de plus de 40 points focaux gouvernance constitués de conseillers municipaux, régionaux et de cadres administratif ;

L’élaboration et la mise en œuvre de plans locaux d’animations sur la participation citoyenne ;

La subvention de six (06) associations et mouvements de jeunesse qui auront la charge de mener des campagnes de sensibilisation sur la participation citoyenne des jeunes ;

L’organisation des workshops de dialogue structuré entre les jeunes et les élus locaux ;

Et l’élaboration d’un guide de promotion des bonnes pratiques de participation citoyenne des jeunes.

Madame le gouverneur de la région du Plateau Central (Ziniaré), par la voix de son représentant Séverin Somé, Secrétaire Général de la Région, salue ce projet, car les défis sont énormes en ce qui concerne la question de la jeunesse.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Mariam Sagnon

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici