Prix d’Excellence de la recherche scientifique : La deuxième édition est lancée à Bobo-Dioulasso

254
Prix d’Excellence de la recherche scientifique : La deuxième édition est lancée à Bobo-Dioulasso

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Pr Alkassoum Maïga, a officiellement lancé, le vendredi 19 juin 2020 à Bobo-Dioulasso, la deuxième édition du Prix d’Excellence de la recherche scientifique. Cette activité s’inscrit dans le cadre de la promotion de la recherche scientifique au Burkina Faso, initiée par le ministère en charge de l’enseignement supérieur à travers la direction générale de la recherche scientifique et de l’innovation. Au cours de cette cérémonie, les étudiants de l’Université Nazi Boni inscrits dans le cadre du projet un étudiant, un ordinateur, ont bénéficié également de leurs ordinateurs.

L’organisation de la deuxième édition du Prix d’Excellence de la recherche scientifique va permettre au monde de la recherche et de l’innovation, de montrer sa capacité à œuvrer pour le développement économique, social et culturel du Burkina Faso. Selon le ministre Alkassoum Maïga, l’institution de ce prix vise à stimuler une recherche scientifique de qualité au Burkina Faso.

« Le prix d’excellence de la recherche scientifique a pour objectif principal de récompenser les travaux de recherche d’un individu ou d’une équipe dont les résultats peuvent contribuer de manière significative au progrès de la science ainsi qu’au développement économique, social et ou culturel du Burkina Faso. Ce prix vise notamment à susciter l’émulation dans le domaine de la recherche scientifique à travers la reconnaissance de l’excellence au service de la communauté scientifique nationale », a-t-il souligné.

Les participants à la cérémonie de lancement de la deuxième édition du Prix d’Excellence

En effet, la recherche scientifique est un facteur de progrès et de développement des nations. A en croire le Pr Alkassoum Maïga, tous les pays qui ont atteint un haut niveau de développement sont ceux qui ont su maitriser ce levier indispensable et ont exploité au maximum les résultats de recherches pour apporter des réponses adéquates aux nombreux défis de développement.

C’est ainsi que le Burkina Faso a décidé également de faire de la recherche scientifique et de l’innovation, un des moteurs de la transformation structurelle de l’économie. C’est à cet effet que le gouvernement a institué par un décret en 2017, un prix d’excellence de la recherche scientifique. « Au Burkina Faso, nous avons pris la décision, dans le cadre du PNDES, de mettre la recherche scientifique au centre de nos préoccupations et d’en faire le principal moteur pour la transformation structurelle de notre économie », a insisté le ministre Alkassoum.

Le Pr Alkassoum Maiga, ministre en charge de l’enseignement supérieur

L’organisation de la deuxième édition du Prix d’Excellence de la recherche scientifique est un important évènement scientifique. Elle va permettre au monde de la recherche et de l’innovation de montrer sa capacité à œuvrer pour le développement économique, social et culturel du Burkina Faso. Le prix porte cette année sur huit domaines scientifiques.

En effet, en plus des quatre domaines scientifiques de la première édition, à savoir les sciences de l’Education et de la formation, les sciences de l’Homme et de la société, les sciences Agricoles et environnementales, et les sciences de la santé ; la présente édition va concerner également les sciences et technologies, les sciences juridiques, politiques et de l’administration, les sciences économiques et de gestion, et les lettres, les langues, les arts et la communication. Des prix spéciaux sont décernés aux jeunes et aux femmes des domaines de recherche à primer. Par ailleurs, d’autres prix spéciaux jugés opportun peuvent aussi être décernés.

Le Pr Alkassoum Maïga a saisi l’occasion pour adresser ses félicitations et ses encouragements aux scientifiques du pays toutes spécialités confondues qui, selon lui, malgré les ressources humaines, matérielles et financières limitées, travaillent avec labeur dans les laboratoires et arrivent ainsi à se hisser parmi les meilleurs du continent en termes de productions scientifiques.

Cette cérémonie qui a été parrainée par le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, avait pour objectif d’informer la communauté scientifique et d’échanger avec elle sur le Prix d’Excellence et d’y apporter des clarifications. Il a ainsi affirmé que ce prix met à l’honneur les scientifiques.

« Le prix d’excellence va permettre de saluer les mérites des personnes qui innovent dans le domaine de la recherche. Le ministère du commerce accompagne cette initiative parce que nous voulons que les résultats des recherches puissent servir de levier pour le développement de notre pays. C’est pourquoi, nous avons initié un prix spécial de notre département », a expliqué Harouna Kaboré.

Harouna Kaboré, ministre en charge du commerce et parrain de la cérémonie

Cette cérémonie a été couplée à celle de la remise des ordinateurs aux étudiants de l’Université Nazi Boni. Ainsi, après les étudiants de l’Université Joseph Ki Zerbo à Ouagadougou, ensuite ceux de Norbert Zongo à Koudougou, c’est le tour des étudiants de l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso, de recevoir leurs ordinateurs. Cette remise s’inscrit dans le cadre du projet un étudiant un ordinateur.

La photo de famille des acteurs du monde de recherche avec des étudiants bénéficiaires du projet un étudiant, un ordinateur

Pour le Pr Alkassoum, « ce programme présidentiel est un programme qui va aider les étudiants dans leurs travaux de recherches ». Il a rassuré le monde estudiantin que ces ordinateurs ont une garantie d’une année. A l’en croire, il y aura des points focaux pour le service après-vente dans chaque localité du projet.

Romuald Dofini

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici