« Prêt à Partir » : La touche Air France Burkina et SGB pour les voyageurs burkinabè !

82

« Prêt à Partir » : La touche Air France Burkina et SGB pour les voyageurs burkinabè !

Désormais, avec « Prêt à partir », les Burkinabè pourront accéder beaucoup plus facilement à Paris ainsi qu’au reste du monde. Ce produit, inédit et révolutionnaire, est le fruit d’un partenariat de longue date entre la Société générale du Burkina Faso (SGB) et la compagnie aérienne, Air France. Le lancement officiel de ce « bébé » est intervenu au cours d’une cérémonie sobre, ce vendredi, 14 juillet 2017, à Ouagadougou. « L’idée est venue d’une réflexion commune pour répondre à une demande de la clientèle. Car, il y a une classe moyenne qui est en train d’émerger au Burkina Faso, qui, elle aussi, souhaite voyager, visiter le monde et pouvoir bénéficier de conditions de billet d’avion à des tarifs compétitifs », explique le directeur commercial de la SGB, Papa Demba Diop.

« Prêt à Partir » : La touche Air France Burkina et SGB pour les voyageurs burkinabè !Pour être l’heureux bénéficiaire de « prêt à partir », la démarche à suivre est toute simple. « Il suffit juste de vous rendre dans une agence de la SGB ou dans une boutique Air France et vous faites un prêt. Le taux d’intérêt peut aller jusqu’à 0% en fonction du montant qui sera octroyé. Grâce à ça, vous financez votre billet d’avion à crédit », a fait savoir le directeur commercial de la société générale du Burkina Faso, précisant que les dossiers de prêt sont traités entre 24 et 48 heures. Le remboursement, quant à lui, se fait mensuellement.

Pour la sécurisation de ce produit, des dispositions ont été prises. « Les agents se déplacent sans argent. Aussi, l’argent qui est dans le distributeur, lorsqu’il y a des gens qui souhaitent la braquer, dispose d’un kit d’émasculation qui fait que les billets deviennent inopérants (…) », assure-t-il.

« Prêt à Partir » : La touche Air France Burkina et SGB pour les voyageurs burkinabè !Le directeur d’Air France Burkina a, pour sa part, déclaré : « c’est la première fois qu’on le met en place au niveau mondial et en Afrique en particulier. Donc, dire combien de passagers on aura, ça sera un peu hasardeux de ma part. Néanmoins, mon souhait est qu’il puisse attirer de nouvelles clientèles ». Tel un trésor, les géniteurs de ce nouveau produit n’entendent pas l’étendre à d’autres partenaires. « Ce produit est uniquement un partenariat entre la SGB et Air France. Et il n’y a aucune intention de l’étendre à d’autres partenaires. C’est notre nouveau produit, c’est notre innovation. Donc, à nous de le faire vivre », a lancé Alain Lahellec. Pour lui, la date du 14 juillet (fête nationale de la France, ndlr) pour le lancement du produit n’est pas anodine : « C’est symbolique. D’abord ; parce qu’ici, ce n’est pas un jour férié et deux, parce que nous sommes deux compagnies françaises ».

A ce jour, la Société générale du Burkina Faso dispose de deux agences mobiles qui lui permettent de sillonner tout le pays et d’aller à la rencontre des clients.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Lefaso.net