Premier CASEM 2021 du MINEFID : La relance économique au coeur des réflexions

72

Le ministère de l’Économie, des Finances et du Développement (MINEFID) tient ce jeudi 25 février 2021, la première session ordinaire de son Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) au titre de l’année 2021. À l’occasion, les 270 administrateurs issus des différents départements du ministère réflechiront autour du thème « stratégies de relance économique dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire « .

La crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus est venue porter un coup supplémentaire à l’économie burkinabè déjà impactée par la crise sécuritaire que traverse le pays depuis 2016. Au point où les projections annonçaient une récession de l’économie pour l’année 2020.

Néanmoins, l’économie burkinabè a su faire preuve de résilience en enregistrant une croissance positive du PIB de 1,9%. « Il est vrai que lorsque l’on compare le taux de croissance de 2020 à celui de 2019 qui était à 5,7%, être à 1,9% n’est pas performant, mais lorsque l’on situe cela dans le cadre global des pays de l’UEMOA, nous pouvons féliciter le Burkina qui malgré la crise sanitaire a pu avoir une croissance positive », soutient Lassané Kaboré, ministre de l’Economie, des Finances et du Développement.

Pour l’année 2021, le MINEFID veut travailler à relancer l’économie malgré les crises sécuritaire et sanitaire, d’où le choix du thème : « stratégies de relance économique dans un contexte de crises sécuritaire et sanitaire » pour le présent CASEM. À cet effet, plusieurs actions vont être menées. « La relance économique consiste à soutenir d’abord les entreprises qui ont été fortement impactées, ensuite travailler à apporter des financements adéquats aux micro finances. Nous allons aussi poursuivre les mesures d’accompagnement des acteurs surtout au niveau des jeunes, pour voir comment créer un environnement propice pour les encourager à faire de la création à travers les start-up et assainir le cadre macro économique », précise Lassané Kaboré.

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Lassané Kaboré

Le CASEM, une instance de suivi et d’évaluation des activités du MINEFID

Le CASEM constitue également un cadre d’échanges et d’évaluation des interventions du ministère en charge des finances. C’est pourquoi le premier responsable du ministère a saisi l’occasion pour faire le point des acquis engrangés au cours de l’année 2020.

On peut à cet effet retenir la publication du rapport préliminaire du 5e recensement général de la population et de l’habitation, la construction d’infrastructures socio-économiques (41 complexes scolaires, 23 CSPS, 69 forages, 10km de route en terre, etc.) ainsi que l’octroi de crédits d’un montant de plus de 643 millions de FCFA à 3 350 jeunes et femmes. De plus, au cours de l’année 2020, le MINEFID a pu mobiliser 1749 milliards de FCFA de recettes pour une prévision qui était de l’ordre de 1722 milliards de FCFA.

Pour l’année 2021, le MINEFID projete de contribuer à faire évoluer le taux de croissance du PIB à 4% contre 1,9% en 2020.

Armelle Ouédraogo

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici