Ouagadougou : des riverains de la rue Bassi expriment leur ras-le-bol face aux désagréments causés par la dégradation de la voie

131

Les riverains de la rue Bassi (arrondissement 2 de Ouagadougou) ont exprimé ce jeudi 9 mai leur ras-le-bol face aux désagréments causés par la dégradation de la voie principale de cette rue. Mobilisés depuis 5 heures du matin, ils ont érigé le long de la voie sur plus d’un km des barricades à l’aide de pneus, des bois, des bancs, de la ferraille, pour exiger réparation de la route.

Les riverains de la rue Bassi disent être excédés par la poussière, les nids de poule causés par la dégradation de cette voie dont l’usage est en hausse depuis que la route menant au Camp Sangoulé Lamizana est barrée.

« La route du camp a été barrée. Il y une autre route par derrière, mais là-bas aussi, des gens ont érigé de nombreux ralentisseurs, ils ont raison. Mais je ne sais même pas s’il y a un maire ou un conseiller dans ce quartier », a déclaré Henri Zongo, un riverain.

Le mécontentement des riverains est partagé par le conseiller Amadou Sana qui dit comprendre la colère des manifestants.

« La colère est tout à fait légitime. C’est pour attirer l’attention de l’autorité. Avant que la voie ne soit barrée, je crois que le ministre d’Etat à l’époque Simon Compaoré et l’actuel ministre des infrastructures ont fait le trajet et ont même matérialisé. Je crois qu’il s’agit de réhabiliter toute la voie. Mais en attendant comme il y a des trous, je crois il faut les boucher pour éviter le pire », a-t-il ajouté.

Outre ces désagréments, les habitants du quartier dénoncent également une vitesse excessive des camions et autres remorques occasionnant des accidents. Ils entendent poursuivent leur mouvement jusqu’à ce que la route soit réhabilitée.

Brigitte Yoda

Source : Omegabf.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici