Nuits internationales de la parenté à plaisanterie : La lutte contre l’extrémisme violent au cœur de la 7e édition

28
Nuits internationales de la parenté à plaisanterie : La lutte contre l’extrémisme violent au cœur de la 7e édition

La 7e édition des Nuits internationales de la parenté à plaisanterie aura lieu du 21 au 24 octobre 2019 à Ouagadougou. C’est le comité d’organisation qui l’a annoncé le jeudi 17 octobre 2019 au cours d’une conférence de presse tenue à cet effet.

« La parenté à plaisanterie, facteur de cohésion sociale ». C’est sous ce thème que se tiendra, à Ouagadougou, du 21 au 24 octobre 2019, la 7e édition des Nuits de la parenté à plaisanterie. C’est la Fédération du Cartel qui l’a annoncé le jeudi 17 octobre 2019 au cours d’une conférence de presse. Selon le président Ildevert Méda, l’objectif de l’activité est de contribuer à valoriser et à promouvoir la parenté à plaisanterie à travers des échanges interculturels.

Le choix du thème, à en croire Anatole Koama, directeur du festival, se justifie par le fait que « les forces du mal veulent mettre les populations en conflit ». C’est la montée de l’extrémisme violent et du terrorisme. Comme rempart, il estime que la parenté à plaisanterie peut contribuer à amener les populations à collaborer entre elles. Il s’agira donc de susciter, auprès des populations, l’usage de la parenté à plaisanterie, gage de cohésion sociale et du bon vivre-ensemble.

Plusieurs activités sont au programme. Il s’agira entre autres de spectacles et d’une conférence publique sur le thème de l’édition. Cette dernière activité sera animée par le professeur Alain Sissao, auteur de l’ouvrage intitulé « Alliances et parentés à plaisanterie au Burkina Faso ». La conférence publique aura lieu le jeudi 24 octobre à 15h00 au collège de Notre-Dame de Kologh-Naaba. Les spectacles auront lieu dans le quartier Rimkieta, au Collectif des architectes du rire, au Théâtre la Grâce, au Cercle des arts vivants. La grande nuit de prestations aura lieu à la Maison du peuple à 20h.


L’on aura au total 80 prestations avec une soixantaine d’artistes. Plusieurs comédiens sont déjà annoncés : Moussa Petit Sergent, Son Excellence Gérard, Philo Nanema, Eric Gaégo, El Presidente…

La Fédération du Cartel est une structure d’administration et de gestion commune mise en place par quatre compagnies de théâtre burkinabè. C’est un lieu de réflexion et d’appui aux politiques d’éducation artistiques et culturelles.

Dimitri OUEDRAOGO

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici