Niou : Danse et musique autour d’un «  feu de bois » du 2 au 5 novembre 2017

49

La 3e édition du festival de « feu de bois de Niou » se tient du 2 au 5 novembre 2017. Il s’ouvre cette année aux pays de la sous-région. Les promoteurs étaient face à la presse ce jeudi 19 octobre 2017 pour informer l’opinion publique.

La commune de Niou située dans la région du plateau centrale à près de 60 km de Ouagadougou sera le lieu de convergence de 22 troupes de danse et musique traditionnelle sacrées et profanes du Burkina et d’autres pays.

Il se veut un espace de promotion et de transmission des traditions à la nouvelle génération. C’est en cela qu’à côté de la scène moderne, le festival «  feu de bois » met en scène une présentation de spectacles entre deux géants feux de bois rappelant les ambiances et les scènes utilisées dans les villages africains.

L’enracinement de ce festival dans la localité, son adoption par la population et les succès précédents ont fini par convaincre les pays de la sous-région de participer. Le Bénin, le Mali et le Maroc, pays invité d’honneur, sont attendus.

Niou : Danse et musique autour d’un «  feu de bois » du 2 au 5 novembre 2017
Ismael Zoungrana, promoteur

Débuté il y a 10 ans et connu sous l’appellation « les journées culturelles de Niou » auparavant, le festival est une fierté pour la population qui l’accueille chaque année. « Les habitants y participent en s’investissant dans la foire et en aidant comme ils peuvent (…) C’est d’ailleurs  dans les familles que sont logées les invités », dit Ismaël Zoungrana, le promoteur.

Tous les maillons de la culture de ce terroir, en aval, les gardiens de la tradition, ont été mis à contribution pour réussir la fête, a rassuré  Ismaël Zoungrana.

Pendant 96 heures de danse, de musique, de foire artisanale et de compétition de troupes, près de 5.000 visiteurs sont attendus.

L’évènement qui participe aussi au développement de la localité a permis selon les affirmations du promoteur, de construire un centre de formation et de transformation de produits, une bibliothèque pour les élèves, une salle de spectacle de 500 places entre autres.

Cette année, l’évènement se tient sous le thème du « dialogue religieux pour le renforcement de la paix par la culture ».

Revelyn SOME

Burkina24

Burkina24.com