Nigeria: un membre de Boko Haram condamné à 15 ans de prison

102

Un membre de Boko Haram a été condamné à 15 ans de prison pour avoir participé à l’enlèvement des 200 lycéennes de Chibok, en 2014, a indiqué mardi le ministère de la Justice.

C’est la première condamnation depuis la naissance du groupe terroriste Boko Haram. En effet, cette histoire d’enlèvement de jeunes lycéennes en 2014 avait suscité un grand tapage médiatique et une indignation du peuple nigérian.

« Un membre de Boko Haram qui a fait partie des ravisseurs qui ont kidnappé les filles de Chibok a été condamné à 15 ans de prison » par un tribunal ad hoc dont les audiences se sont ouvertes lundi à Kainji pour juger des insurgés, a expliqué à l’AFP Salihu Isah, porte-parole du ministère de la Justice.

Haruna Yahaya, 35 ans, qui est « handicapé », a précisé le porte-parole, avec un bras paralysé et une jambe déformée, a plaidé coupable, mais a demandé la clémence des jurés pour avoir été « forcé à intégrer » le groupe armé.

Il est le premier combattant à être jugé pour l’enlèvement de 219 lycéennes, âgées entre 12 et 17 ans, en avril 2014 alors qu’elles passaient leurs examens.

Les filles de Chibok sont les victimes les plus tristement célèbres de l’insurrection de Boko Haram, qui utilise souvent le kidnapping comme une arme, dans une guerre qui a déjà fait près de 20 000 morts depuis 2009.

Selon les ONG qui militent pour les droits de l’Homme, plusieurs milliers de femmes et de jeunes filles ont été enlevées depuis le début du conflit.

Boko Haram en fait des esclaves sexuelles ou des bombes humaines, tandis que les garçons et les hommes sont enrôlés de force comme combattants par les rebelles qui veulent instaurer un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria.

CamerounWeb.com