Miss Universités 2019 : Nelly Dahani est l’heureuse élue

34

La finale de la 17e édition du concours de beauté Miss Universités Burkina a connu son apothéose le vendredi 1er mars 2019 dans la salle des fêtes de Ouaga 2000. La finale couronne est revenue à Nelly Dahani qui succède à Aïda Ouédraogo.

Nelly Dahani, étudiante en deuxième année finance comptabilité à l’Institut africain de management (IAM), a été sacrée lauréate.

Les candidates ont témoigné leur soutien aux Forces de défense et de sécurité – Le Pays

Elle a été élue Miss Universités 2019 parce qu’elle a convaincu les membres du jury à travers  ses tenues traditionnelle, de jeune fille et surtout par son speech éloquent sur le thème « paix et cohésion nationale ».

Très émue, elle s’est confiée en ces termes : « c’est vraiment un sentiment de joie et aussi une surprise parce que je ne m’attendais à être meilleure ambassadrice estudiantine physique et intellectuelle du Burkina ».

Elle a affirmé n’avoir pas eu de secret à part d’être « sociable et généreuse avec tout le monde ». La lauréate a aussi évoqué « l’assiduité » lors des répétitions.

Pour son plan d’action, durant le mandat, elle va mener des « dons aux orphelins et aux personnes défavorisées ». Passionnée de  cuisine et de pâtisserie,  Nelly Dahani va « financer  un projet, la création d’un restaurant ». 

« Comme toutes les années du concours Miss universités Burkina, nous essayons d’apporter de la valeur ajoutée », a indiqué le délégué général du comité d’organisation, Honoré Bambara. Il s’est réjoui de l’engouement pour la soirée au regard de la situation  sécuritaire du pays. Du reste, les 20 candidates ont manifesté leur soutien aux Forces de défense et de sécurité en lutte contre les forces du mal. 

En guise de récompense, la Miss est repartie avec un chèque de 3 millions de F CFA, une moto et d’autres lots remis par des partenaires de Miss Universités 2019.

La Miss Universités 2019, par ailleurs lauréate du Prix du Public, a également reçu un chèque de 2 000 000 de F CFA du réseau de téléphonie mobile ONATEL, 1 000 000 de F CFA de la SODIBO et des gadgets.

Ses deuxième et   première dauphines se nomment respectivement Coulibaly Eve et Batiana Fleur. La première gagne, en plus des gadgets offerts par les sponsors, la somme totale de 1 000 000 F CFA et la deuxième empoche 800 000 F CFA.

Et celle qui a plus valorisé la tenue traditionnelle, Belemsobgo Ségolène,  repart avec la somme de 500 000 F CFA offerte par le ministre en charge de la culture.

Il faut noter que l’élection Miss Universités Burkina 2018 a été ponctuée par des prestations d’artistes burkinabè tels que Miss Maya, Dj Barsa et Hawa Boussim.

Aïna TOURE (stagiaire)
Burkina 24

Burkina24.com