Ministère des sports et loisirs : Les retraités veulent accompagner les jeunes

63

Après avoir rendu service à la nation à travers différents postes occupés dans l’administration et sur le terrain, les retraités du département des sports et des loisirs ont décidé de créer une association afin de continuer à servir le sport burkinabè et contribuer à l’épanouissement de leurs membres. Elle a tenu sa première assemblée générale ordinaire le samedi 05 janvier 2019 au Stade du 4-Août de Ouagadougou.

« Un vieillard assis voit plus loin qu’un jeune débout ». Les anciens du ministère des sports et des loisirs (MSL) ont décidé de mettre en place une association pour apporter leur contribution au développement du sport au Burkina et accompagner les jeunes. Elle s’appelle l’Association des retraités du département des sports (ARDS). Elle a tenu sa première assemblée générale le samedi 05 janvier 2019 au Stade du 4-Août de Ouagadougou.

Les objectifs que s’est fixée cette association est l’épanouissement de ses membres car ces derniers ne veulent pas tomber dans « l’oubli » ou le « débarras ». Elle envisage aussi apporter son appui à la jeunesse.  « Nous avons des compétences. Et ces compétences dans la tête, ils ne sont pas retraités. Et nous voulons voir comment mettre ces compétences à la disposition de qui veut », explique le président de l’ARD Amadou Yago.

Ministère des sports et loisirs : Les retraités veulent accompagner les jeunes
Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou a promis son soutien aux retraités

« Il s’agira pour nous d’identifier nos capacités, de les fédérer et de les orienter vers, par exemple des pôles autour du football, du volleyball, etc. ». A cela s’ajoute la possibilité de planification de programmes. Selon, lui il ne s’agit pas de remplacer ceux qui sont sur le terrain mais de les accompagner.

Le ministre des sports et des loisirs Daouda Azoupiou a retrouvé d’anciens collaborateurs et enseignants. Il s’agit par exemple de Jean François Ouédraogo, son enseignant au Lycée Philipe Zinda Kaboré qui, rappelle-t-il, lui avait offert une tenue de sport pour saluer ses performances en Éducation physique et sportive (EPS).

Daouda Azoupiou a promis d’intégrer les retraités dans les différentes politiques sportives comme la mise en place de 26 écoles de formations sportives dans les 13 régions du Burkina. Dans cette logique, les villes de Ouagadougou et Bobo-Dioulasso seront des pôles d’excellences qui permettront de retenir les meilleurs en internat. Dans ce cadre, la contribution des retraités est très importante de l’avis du ministre Azoupiou.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

Burkina24.com