Ministère de la culture : Fin de contrat pour Abdoul Karim Sango

36

Et Abdoul Karim Sango s’en va du Ministère de Culture, des Arts et du Tourisme (MCAT). Le flambeau de la culture est désormais dans les mains du Docteur Foniyama Elise Ilboudo /Thiombiano nommée le 10 janvier 2021 à la tête de ce département. La cérémonie d’installation a eu lieu ce vendredi, 15 janvier 2021, à Ouagadougou. Le ministre sortant, testé positif au Covid-19, était absent.

Le secrétaire général du gouvernement et du conseil des ministres, Stéphane Sanou, patron de la cérémonie d’installation, a tenu à rappeler la noblesse de la mission qui est désormais assignée à Elise Thiombiano. « Conduire avec succès la mise en œuvre et le suivi de la politique du gouvernement en matière de culture, d’art, de tourisme et d’hôtellerie », a-t-il cité.

Il a d’ailleurs traduit la volonté du gouvernement qui est de voir madame le ministre développer des initiatives afin de développer ce secteur stratégique du Burkina Faso. En lui rappelant d’être un modèle au travail, le Secrétaire général du gouvernement a exprimé la confiance du chef de l’Etat et du premier Ministre en la personne de Elise Thiombiano pour le rayonnement du secteur de la culture.

« Je suis heureux de savoir que c’est une brillante dame comme vous qui me succède » 

Absent, le message du ministre sortant Abdoul Karim Sango a été livré par Lassina Simporé, le Secrétaire Général du ministère de la Culture. Selon le messager, Abdoul Karim Sango dit avoir été « rigoureux et dur » avec ses collaborateurs dans le but de préserver l’intérêt général au niveau du monde de la culture.

« Ceux qui servent l’Etat doivent le faire avec passion et détermination au point d’être incompris. Ce fut souvent mon cas », a dit le messager de l’ex ministre Sango. Cependant, il a salué la « franche collaboration » qui a existé entre le ministre sortant et les acteurs de la culture, des arts et du tourisme durement éprouvés par les crises sécuritaire et sanitaire. Un message de fierté a été envoyé à Elise Thiombiano par son prédécesseur. « Je suis heureux de savoir que c’est une brillante dame comme vous qui me succède », a indiqué Abdoul Karim Sango par la voix de son messager.

Mes prédécesseurs « ont su animer à la limite de leur possibilité le ministère, je ne cesserais de venir m’abreuver à la source de leur expérience », a introduit la toute nouvelle Ministre de la culture. Elise Thiombiano a salué ensuite la bravoure des femmes qui ont eu le privilège de diriger le Ministère depuis sa création.

« Je ne viens pas en donneur de leçon »

Elle a cité entre autres Alimata Salambéré, Béatrice Damiba, Monique Ilboudo, Bernadette Sanou. Pour Elise Thiombiano, son prédécesseur a su diriger avec « efficacité » le département de la culture en démontrant que la gestion de la chose culturelle, en plus d’être collective ne doit jamais être appréhendée comme une fatalité.

Pour la continuité, la nouvelle ministre marque déjà ses pas. « Je ne viens pas en donneur de leçon, ou comme la femme la plus forte au monde. Je viens comme un complément du maillon et je me ferais une force centrifuge de tous les acteurs et de toutes les initiatives positives de valorisation de notre patrimoine », a confié Elise Thiombiano.

Akim KY (Stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici