Ministère de la culture: Abdoul Karim Sango passe le témoin à Élise Thiombiano

191


Foniyama Elise Ilboudo / Thiombiano a été installée dans ses fonctions à la tête du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, ce vendredi 15 janvier 2021 à Ouagadougou. Cette cérémonie de passation a été faite en l’absence du ministre sortant Abdoul Karim Sango, testé positif à la covid-19 hier 14 janvier 2021.

« Je viens à la suite d’un grand homme, le ministre sortant Abdoul Karim Sango et je lui rend hommage pour tout ce qu’il a apporté à la culture», a laissé entendre d’entame Élise Thiombiano.

Elle dit mesurer l’ampleur de ce qui l’attend à la tête de ce poste et qu’avec l’ensemble des acteurs elle pourra parvenir à de bons résultats. Pour ce qui concerne les difficultés, la nouvelle ministre estime qu’il faut s’attendre à en avoir sur son chemin.

À l’en croire, il y aura des difficultés mais l’essentiel c’est de réunir tous les atouts pour pouvoir les braver pour de meilleurs résultats. Elle dit compter sur tous ses collaborateurs afin que ce ministère puisse être porté plus haut.

Le ministre sortant Abdoul Karim Sango, quant à lui, a fait parvenir à Stéphane Sanou, secrétaire général du gouvernement, son discours dans lequel il exprime toute sa gratitude aux autorités du PAREN ainsi qu’au président du Faso.

« Avec mes collaborateurs pendant trois ans, nous avons essayé de donner le meilleur de nous-mêmes pour cette tâche qui est de servir le gouvernement. Je ne voudrais pas faire de jugement sur mes actions mais plutôt laisser le soin au contemporain et à l’histoire de s’en charger», a-t-il déclaré, avant d’indiquer qu’il n’a été guidé que par le souci de l’intérêt général au cours de son mandat.

Pour lui, « l’intérêt général est l’essence même de l’État. Ceux qui servent l’État doivent le servir avec passion et détermination au point d’être souvent incompris et ce fut souvent mon cas. Voilà pourquoi je voudrais du fond du cœur encore une fois présenter mes sincères excuses à toutes les personnes qui ont eu le sentiment d’avoir été blessé à travers mes mots et mes actes».

Le ministre sortant n’a pas manqué de remercier également ses collaborateurs et les différents acteurs du monde culturel et à réitérer sa disponibilité à partager sa petite expérience.

Mireille Sandrine Bado

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici