Milieu carcéral : Des éducatrices rendent visite aux adolescents de la MACO

76

Le 17 janvier 2021, les détenus mineurs de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou ont reçu la visite de l’Amicale des Educatrices du Burkina (AMEB). L’association avait pour objectif de sensibiliser et d’apporter du soutien aux jeunes détenus.

Des chants, des jeux et des échanges, voici des activités que les mineurs prisonniers de la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO) ont pratiquées avec l’Amicale des Educatrices du Burkina (AMEB). Ces enseignantes ont entrepris cette activité compte tenu de leur statut de mères et d’enseignantes.

Cette prise de contact avait pour but d’apporter aux jeunes détenus du soutien moral et de l’appui matériel avec du savon, des dentifrices, des brosses à dents et de la nourriture. Les éducatrices leurs ont également sensibilisé sur le changement de comportement. Des adolescents ont expliqué que leur atterrissage en prison a été causé par la désobéissance envers les parents, le manque de moyens financiers et la recherche du gain facile.

« Ils doivent comprendre qu’ils sont importants, ils ont de la valeur, ils peuvent réussir leur vie s’ils décident de changer de vie », a déclaré Yolande Ouattara, présidente de l’AMEB. Les détenus ont remercié les enseignantes pour leur visite et ils leur ont demandé de les encourager davantage afin qu’ils puissent « rattraper leur futur ».

Intégrer l’enseignement scolaire et académique dans les prisons

Les jeunes pensionnaires ont saisi l’occasion pour solliciter des interventions pour l’accélération des procédures judiciaires les concernant. Dans le même sens, Alexis Paré, directeur adjoint de la MACO, a proposé que l’on intègre l’enseignement et de la formation professionnelle dans le milieu carcérale, afin de permettre aux prisonniers de continuer à se former. L’AMEB a promis d’œuvrer dans ce sens.

L’Amicale des Educatrices du Burkina (AMEB) est une association composée d’enseignantes et de formatrices de la maternelle à l’université. Elle œuvre dans des domaines tels que l’éducation formelle et non formelle, la santé sexuelle et reproductive, l’hygiène et l’assainissement, la formation professionnelle et l’éducation  écologique.

Josué TIENDREBEOGO (stagiaire)

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici