Maîtrises d’ouvrage déléguées au Burkina : 502 ouvrages en souffrance

39

Maîtrises d’ouvrage déléguées au Burkina : 502 ouvrages en souffrance

Depuis 2006, le mécanisme de la maîtrise d’ouvrage déléguée (MOD) a été adopté comme une solution alternative pour réaliser des infrastructures, pour acquérir des équipements de qualité et pour améliorer le taux d’absorption des crédits budgétaires et d’exécution des investissements au Burkina Faso. Mais, après une décennie de pratique, le dispositif est loin d’avoir répondu aux préoccupations des citoyens.

La célérité et l’efficacité recherchée sont rarement au rendez-vous. Au regard de ce constat peu reluisant, l’opposition parlementaire a initié une proposition de résolution portant création d’une commission d’enquête parlementaire sur la réalisation d’infrastructures publiques et l’acquisition d’équipements par les maitrises d’ouvrage déléguées (MOD) au Burkina Faso. Ladite commission d’enquête a été effectivement installée le 26 mai 2017, avec Moussa Tindano de l’Union pour le progrès et le changement comme président.

Maîtrises d’ouvrage déléguées au Burkina : 502 ouvrages en souffranceAu cours de leurs investigations, les membres de la commission ont auditionné 598 personnes représentant 109 structures. A la fin des auditions qui ont permis aux commissaires de se faire une idée théorique des insuffisances et des différents cas de violation de la règlementation en matière de maîtrise d’ouvrage déléguée, la deuxième phase a consisté en des constatations physiques des réalisations sur le terrain du 16 juillet au 11 août 2017. Au cours de cette deuxième phase, la CEP-MOD s’est rendu dans les treize régions du Burkina Faso et a pu visiter cent soixante-six (166) infrastructures et équipements.

Des chantiers abandonnés ou suspendus, certains n’ayant pas connu de début après plusieurs années de signature de la convention, des réalisations présentant de graves malfaçons avant même la réception définitive, des ouvrages écroulés en moins d’une année de réalisation, des équipements défectueux ou non utiles livrés à plusieurs établissements scolaires et sanitaires, etc. Les constats faits par la commission d’enquête font révoltants. Pire, on y dénombre 502 chantiers en souffrance, à en croire les chiffres communiqués à la commission par les différents ministères.

Maîtrises d’ouvrage déléguées au Burkina : 502 ouvrages en souffrance
beaucoup de députés absents à cette plénière

Et, le manque à gagner pour l’Etat se chiffre à plusieurs dizaines de milliards. « La commission constate que cette situation dramatique est imputable à l’ensemble des acteurs du domaine de la MOD que sont les maitres d’ouvrage, les maitres d’ouvrage délégués, les entreprises, les bureaux de contrôle et parfois aux populations bénéficiaires », peut-on lire dans le rapport de synthèse.

C’est pourquoi, elle fait une vingtaine de recommandations pour assainir ce domaine. Et dans ce cadre, les commissaires parlementaires proposent de faire des réformes pertinentes dans ce domaine d’activité. Mais, en attendant, « il est impératif que des décisions urgentes soient prises par le gouvernement pour sauver ces innombrables chantiers en souffrance dans notre pays. En outre, il est nécessaire de réviser la règlementation sur les MOD afin de prendre en compte les insuffisances y relatives », a martelé Moussa Tindano, le président de la commission.

Maîtrises d’ouvrage déléguées au Burkina : 502 ouvrages en souffrance
Moussa Tindano, président de la commission

Situation financière des conventions signées entre l’Etat et les MOD de 2010 à 2016 fait ressortir un montant total prévu de 450 964 828 972 pour un montant total effectivement décaissé de 349 927 861 831 ; soit un écart de 101 036 967 141F CFA pour un total de 281 conventions.

Des recommandations ont été faites à l’endroit de chaque acteur. Ainsi, les membres de la commission d’enquête parlementaire disent espérer que des mesures fortes et fermes seront prises par le gouvernement afin de les mettre en œuvre dans les meilleurs délais.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Voir la synthèse du rapport d’enquête ici : http://www.assembleenationale.bf/IMG/pdf/rapport_de_synthese.pdf

Lefaso.net