Lutte traditionnelle : La province du Nayala tient sa 5e édition du tournoi de la relève

19

Placée sous la présidence de Florence Dala, PDG de Aimée Services, et le parrainage d’Issa Ki, vétéran de la lutte traditionnelle, et de Hermann Ki, la 5e édition du tournoi de la relève en lutte traditionnelle a eu lieu le samedi 27 février 2021 Toma, province du Nayala. Plus de 100 jeunes dont l’âge limite est de 17 ans ont pris part à cette compétition.

Il y avait principalement trois catégories à savoir 35 à 40 kg, 41 à 47 kg, 48 à 55kg pour les hommes, et une catégorie open pour les filles. Les phases éliminatoires ont débuté le matin et la grande finale s’est déroulée le soir aux environs de 15h.

L’objectif de ce tournoi c’est de préparer les futurs talents dans cette discipline et de veiller à enraciner davantage cette valeur culturelle en pays san particulièrement et au Burkina Faso en général.

Il faut noter que les villages environnants étaient tous présents et la particularité de cette 5e édition est que des lutteurs sont venus de Sabou. Dans la catégorie open des filles Sawadogo Jeanne de Sabou s’est faite remarquer techniquement malheureusement à la finale, elle a été terrassée par Paré Émilie de Yaba. Emilie remporte le premier prix en open dame composé d’un vélo plus une somme de 80 000 FCFA et la 2e 50 000 FCFA.

Les prix allaient de 10 000 FCFA à 50 000 FCFA du 4e au 1er chez les hommes, respectivement dans chaque catégorie, en plus des prix d’encouragement.

Les officiels ont été impressionnés par les lutteurs. Ils ont par ailleurs exprimé leur soutien au promoteur de la lutte qui participe à la promotion des talents des jeunes mais aussi à perpétuer une tradition.


« J’ai décidé d’accompagner cette 5e édition, parce que tout d’abord la compétition est une activité des jeunes, et qui dit jeune, parle de l’avenir. Aussi, je ne pouvais pas me mettre en marge parce que le président du Bemba Club de lutte est une personne qui se bat beaucoup pour les jeunes dans notre province » s’est confié le co-parrain Hermann Ki.

La présidente de la cérémonie, Florence Dala s’exprime à son tour : « J’ai toujours apporté ma pierre à tout ce que les jeunes entreprennent comme activité, surtout quand il s’agit de la pérennisation des valeurs culturelles de notre localité. J’invite également tous ceux qui le peuvent de soutenir de telles activités afin de permettre aux jeunes de s’épanouir et d’aimer leur propre culture. Je tiens à remercier Bemba Sitoa Club de lutte qui a placé sa confiance en ma modeste personne et vive la culture san… ». Le représentant du directeur technique de la relève est du même avis. « Je pense que cette initiative est à saluer et à encourager car elle permet aux jeunes de se frotter et de développer les futurs talents ».

Cette cérémonie a été également marquée par des remises d’attestations de reconnaissance. Rendez-vous est pris pour la 6e édition l’année prochaine.

Gaston Toé

Lefaso.net /Nayala

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici