Lutte contre le paludisme : Les OSC appelées à s’engager

30

Ce jeudi 21 janvier 2021 s’est ouvert à Ouagadougou, un atelier national d’engagement des parties prenantes pour une meilleure implication des Organisations de la société civile (OSC) dans la lutte contre le paludisme au Burkina Faso. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Wilfrid Ouédraogo.

Malgré les efforts du gouvernement, le paludisme demeure endémique au Burkina Faso. Il constitue la première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès. En 2018, le pays a enregistré plus de cinq millions de cas de paludisme, ce qui représentait 3% des cas de paludisme et de décès dans le monde. Devant ces chiffres assez alarmants, les acteurs sont convaincus que la lutte contre le paludisme nécessite une approche multisectorielle. C’est dans ce sens qu’a été lancée, dans plusieurs pays, l’initiative « la Société civile pour l’élimination du paludisme (CS4ME) ». Cette initiative vise à susciter un engagement accru des Organisations de la société civile (OSC) et des communautés pour éliminer le paludisme.

Les participants à l’atelier.

Pour contribuer à la mobilisation des OSC du Burkina Faso en vue de soutenir le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Speak Up Africa, en collaboration avec le PNLP, a organisé un atelier national d’engagement des parties prenantes pour une meilleure implication des OSC dans la lutte contre le paludisme au Burkina Faso. Cet atelier de 48 heures sera l’occasion de mettre en place un cadre d’échanges et de dialogue entre le PNLP et les OSC, en vue d’initier un partenariat durable à travers des stratégies de mobilisation de ressources domestiques et d’engagement communautaire en faveur de l’élimination du paludisme.

Dr Wilfrid Ouédraogo appelle les OSC à s’engager dans la lutte contre le paludisme aux côtés du PNLP.

Au cours de l’atelier, les participants devraient, entre autres, définir les axes de collaboration entre le PNLP et les OSC et élaborer une feuille de route portant sur des actions stratégiques de plaidoyer avec les principales parties prenantes au cours de l’année 2021. « Il faut reconnaître que la lutte contre le paludisme doit être une lutte multisectorielle, mais également multidisciplinaire. Le gouvernement seul et le ministère de la Santé ne sauraient arriver à travailler et à réduire le fardeau lié au paludisme. Et il est reconnu que les actions au niveau communautaire sont celles-là qui vont beaucoup porter et jouer sur la diminution du fardeau lié au paludisme.

Les organisations de la société civile sont des acteurs qui sont avec la communauté ; elles connaissent bien les réalités et si nous avons leur plein engagement dans le processus pour la lutte, nous sommes convaincus que nous allons engranger beaucoup de succès dans cette lutte contre le paludisme », a indiqué le secrétaire général du ministère de la Santé, Dr Wilfrid Ouédraogo.

Tout comme le secrétaire général, Yaye Sophiétou Diop, responsable marketing de Speak Up Africa, estime que pour atteindre l’objectif de l’élimination du paludisme, il faut un engagement des OSC.

Photo de famille.

« En tant qu’organisations de la société civile, nous sommes conscientes qu’il est très important de travailler de concert avec le ministère afin d’atteindre l’objectif que toute organisation de la société a, qui est l’amélioration des conditions de vie des populations. Pour ce faire, il faut qu’on collabore ; et pour collaborer, il est important de pouvoir comprendre la thématique et je pense que cet atelier est une occasion pour nous, en tant qu’organisations de la société civile, de comprendre cette thématique et de voir quelles sont les pistes qu’il peut y avoir, notamment par rapport à l’engagement communautaire, sachant que les OSC sont très proches de la communauté », a déclaré Yaye Sophiétou Diop.

Au sortir de l’atelier, Dr Wilfrid Ouédraogo attend qu’une charte d’engagement entre les OSC et le PNLP soit signé, afin que la lutte contre le paludisme soit davantage efficace.

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici