Lutte contre le paludisme : Les entreprises du secteur privé s’engagent

27

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, a lancé officiellement, ce jeudi 22 avril 2021 à Ouagadougou, l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». Une initiative mise en œuvre par le groupe Ecobank en partenariat avec Speak Up Africa et le Partenariat RBM (Roll Back Malaria) en vue de susciter l’adhésion des entreprises dans la lutte contre le paludisme.

Les entreprises du secteur privé ne veulent plus rester en marge de la lutte contre le paludisme qui fait encore plus de 400 000 décès par an dans le monde avec plus de 95% du nombre total de cas concentrés en Afrique. En vue donc de stimuler l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique, le groupe Ecobank en partenariat avec Speak Up Africa et le Partenariat RBM (Roll Back Malaria) met en œuvre l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». Cette collaboration vise à soutenir les communautés à risque de paludisme à travers le continent en plaidant pour une volonté politique plus forte, un financement plus accru et des stratégies d’élimination du paludisme plus ciblées.

Une vue des participants au lancement de l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent »

Il s’agira dans le cadre de cette initiative, de favoriser la mobilisation des ressources nationales pour un financement durable de la lutte et de l’élimination contre le paludisme, mobiliser les entreprises en faveur du contrôle et de l’élimination du paludisme et maximiser les réseaux et partenaires d’Ecobank pour renforcer ou créer des plateformes collaboratives.

A l’occasion du lancement de l’initiative, le directeur général du groupe Ecobank, Moukaramou Chanou Alao, a annoncé que son groupe s’engage à hauteur de 60 millions de F CFA à travers un système de contrepartie égale. « Cette contribution vise à inciter d’autres entreprises du secteur privé à s’engager et à contribuer en faveur de la lutte contre le paludisme », a indiqué Moukaramou Chanou Alao qui ne manque pas de souligner que le paludisme a un impact négatif sur toutes les entreprises.

Le directeur général d’Ecobank a annoncé que son groupe participera à hauteur de 60 millions de F CFA à l’initiative

Le paludisme, première cause de décès au Burkina

Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, qui a parrainé la cérémonie, n’a pas manqué de saluer à sa juste valeur l’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent ». Il rappelle que le paludisme demeure la première cause de consultation, d’hospitalisation et de décès dans les formations sanitaires au Burkina Faso avec 3 966 décès en 2020. De ce fait, le gouvernement a placé la lutte contre le paludisme au cœur de ses priorités à travers la mise en place du nouveau Plan stratégique national de lutte contre le paludisme 2021-2025.

Le ministre de la Santé a lancé un appel aux entreprises à s’engager dans la lutte contre le paludisme

Un plan qui a besoin de diversifier les sources de financement pour sa mise en œuvre. « ‘’L’initiative Zéro palu ! Les entreprises s’engagent’’ lancée par Ecobank en collaboration avec Speak Up Africa et le Partenariat RBM vient donc soutenir un des piliers importants de la stratégie de lutte contre cette maladie, qui est la mobilisation du secteur privé national. L’engagement des entreprises du secteur privé à travers des financements accrus et soutenus est un important levier pour l’atteinte des objectifs », laissé entendre le ministre Ouédraogo.

Photo de famille

Tout comme le directeur général du groupe Ecobank, Pr Charlemagne Ouédraogo n’a pas manqué de lancer un appel au secteur privé pour une mobilisation et une mutualisation des ressources en vue d’enrayer le paludisme du Burkina Faso.

L’initiative « Zéro palu ! Les entreprises s’engagent » s’inspire de la campagne « Zéro palu ! Je m’engage » lancée au Sénégal en 2014 et endossée par l’Union africaine en 2018. Le Burkina Faso célébrera la Journée mondiale de lutte contre le paludisme ce 25 avril 2021 également sous le thème « Zéro palu ! Je m’engage ».

Justine Bonkoungou

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici