Lotissement : Des populations de la commune de Liptougou s’insurgent contre les attributions anarchiques de parcelles

176

Des populations de la commune de Liptougou dans la Gnagna ont battu le pavé, ce samedi 16 janvier 2020, pour protester contre ce qu’elles ont qualifié d’attributions anarchiques de parcelles suite aux lotissements dans le centre de la commune. Les populations disent être sorties pour manifester de façon générale contre la gestion de la commune qui a vu plusieurs de ses écoles fermées en raison de l’insécurité.

Joint au téléphone par Lefaso.net qui a eu écho de cette marche, Sogli Goudima, un des leaders du mouvement, explique. « L’histoire des attributions de parcelles remonte à 2014 où une commission installée par la mairie a procédé à une réception des dossiers en vue de l’attribution des parcelles après lotissement de la ville. C’était une première expérience dans la commune », dit-il. A la proclamation des résultats des attributions, tenue en 2020, plusieurs irrégularités et pas des moindres ont été constatées, selon M. Sogli.


En effet, poursuit-il, des personnes qui n’avaient pas l’âge requis en 2014 ont été attributaires de parcelles. D’autres qui n’avaient pas pu soumettre leurs dossiers ont également obtenu des parcelles. Et le comble, s’indigne-t-il, des pères de familles ont simplement vu leurs dossiers rejetés sans aucune explication.

Autre sujet qui fait la colère des populations, la fermeture des écoles dans toute la commune sur le prétexte de l’insécurité. Selon Goudima Sogli, plusieurs membres du conseil municipal dont le maire himself ’’ont déserté les lieux, ont abandonné la commune, qui n’est pourtant pas dans une extrême situation d’insécurité’’.


’’C’est contre tout ceci, que nous sommes sortis aujourd’hui pour exprimer notre mécontentement’’ dit-il. Nous réclamons le retrait des enfants dans le procès verbal d’attribution, le retrait des personnes qui n’avaient pas soumis de dossier en 2014, l’attribution de parcelles aux pères de familles, la diminution des parcelles offertes aux services techniques, etc.

S’exprimant sur le sujet des lotissements et attributions des parcelles, le maire de la commune, Tibandiba Sogli, par ailleurs président du comité d’attribution, affirme qu’ils ont suivi la voie légale. Il réfute en outre l’idée selon laquelle des pères de famille ont vu leurs dossiers être rejetés sans explication. Selon lui, tous ceux qui ont déposé pour être attributaires de parcelles ont obtenu une parcelle au moins. Il ajoute qu’ils ont même invité toute personne qui soutient avoir déposé son dossier sans suite favorable, à se signaler. ’’Jusqu’à l’heure où je vous parle, aucune personne ne s’est présentée’’ confie-t-il.


Par contre, le maire admet qu’il y a eu parmi les personnes attributaires de parcelles, des jeunes qui n’avaient pas l’âge requis en 2014. Mais à la date d’attribution, ces derniers étaient dans la fourchette normale. Quant aux personnes qui n’avaient pas soumis de dossiers en 2014, mais ont obtenu de terrains, ils sont de l’ancien conseil, au nombre de 47 (ceux qui ont ouvert la voie aux lotissements, ndlr). Le maire rassure de la bonne volonté du conseil à faire la lumière de sorte à ce que personne ne soit lésé. Les populations quant à elles, promettent une marche de déterrement des bornes si rien n’est fait.

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici