Le Togo organise des élections municipales après 32 ans

339
Le Togo organise des élections municipales après 32 ans

Le peuple togolais est enfin appelé à voter pour le compte des municipales. Selon les informations des médias internationaux, cela fait trente-deux ans, 1987, que le pays n’avait pas connu ces élections locales. Dimanche, 30 juin 2019 s’avère donc capital pour les Togolais.

L’opposition qui a été absente aux dernières législatives, entend prendre part à ces joutes locales appelées à désigner 1 527 conseillers municipaux répartis dans les 117 communes.

Les autres élections qui devraient se tenir en 1992 n’ont pas eu lieu « en raison des crises politiques successives ». Restés en poste jusqu’en 2001, ces conseillers municipaux ont par la suite été remplacés par « des délégations spéciales », composées de personnalités désignées par le pouvoir, indique-t-on.

À l’origine, chargées d’aider à l’organisation de nouvelles élections, ces structures n’ont pas organisé de nouveau scrutin, « car les crises se sont multipliées » et par manque de « volonté politique », selon un politologue.

’’Le pouvoir a toujours refusé d’organiser les élections locales. Aujourd’hui, avec la pression de la communauté internationale, il se résout à les organiser. (…). Les communes sont gérées de manière familiale : tout pour nous, rien pour le peuple. Dans certains coins du pays, il n’y a même pas d’eau potable », rapporte-t-on des propos du porte-parole de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), un des principaux parti de l’opposition, Eric Dupuy.

Avec ce scrutin, l’opposition fonde l’espoir que le pouvoir n’ait plus de ’’mainmise’’ sur les collectivités territoriales.

De quoi redessiner la carte politique du pays, dirigé par Faure Gnassingbé depuis 2005.

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici