Le sport de masse, nouvelle priorité du ministère des sports et des loisirs

20

Le Ministère des Sports et des Loisirs a tenu son 36e Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) le  30 novembre 2017 à la salle de conférence de la Direction générale et de la Coopération (DGCOOP). Le thème retenu pour ce CASEM a porté sur les défis de la généralisation du sport pour tous au Burkina Faso.

« Le Sport pour tous au Burkina Faso : les défis de sa généralisation ». C’est le thème retenu par le ministère des sports et des loisirs lors de son 36e Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Lors de ce CASEM, il est ressorti que pour la généralisation de la pratique du sport pour tous,  de nombreux défis restent à relever tels que le maillage institutionnel, la disponibilité des infrastructures, l’opérationnalisation de l’encadrement, un accent sur la communication et une mobilisation des ressources.

Les participants se sont accordés sur le fait qu’il fallait définir la notion de sport pour tous, faire des recommandations pour dégager des jours pour le sport pour tous, impliquer les structures sportives dans la généralisation du sport pour tous. En plus de cela, les participants ont demandé la mise à disposition des grands centres de santé du personnel qualifié pour l’animation du sport pour tous, etc.

Le ministre des sports et des loisirs Taïrou Bangré a rappelé qu’une Politique nationale des sports et des loisirs (PNSL) a été adoptée en conseil des ministres le 8 novembre 2017. Il s’agit donc selon lui, d’un référentiel que doivent s’approprier tous les partenaires. Cette politique a pour souci de permettre à chaque Burkinabè de pratiquer les activités physiques et sportives dans des conditions sécurisées afin de bénéficier de leurs bienfaits pour mieux servir la nation.

Boukari OUEDRAOGO

Burkina24

 

Faire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Burkina24.com