Laurent Blaise Kaboré : « Jouons collectif mais pas individuel, si nous voulons gagner »

88

L’ancien candidat à la candidature à l’élection du président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Laurent Blaise Kaboré appelle les acteurs du football à se tendre la main. Il intervient après la crise qui secoue le football du fait du boycott du Fasofoot par certains clubs de première division.

« Il est vrai que les compétitions électorales ont laissé paraitre des stigmates, mais en tant que sportifs, nous devons, comme au cours de chaque match, voir l’équipe d’en face comme un adversaire et non comme un ennemi. Nous devons la saluer en temps qu’adversaire et lui reconnaitre son mérite à la fin du match », a écrit Laurent Blaise Kaboré sur sa page Facebook.

D’abord, l’ancien candidat à la candidature a salué le fair-play des différents acteurs après l’élection du président de la Fédération burkinabè de football (FBF) Lazare Banssé. « Ces dernières semaines auront été éprouvantes et également assez chargées pour le football burkinabè», a d’abord reconnu Laurent Blaise pour qui les compétitions électorales ont laissé paraitre des stigmates. Lazare Banssé a été élu président de la FBF le samedi 22 août 2020 à Bobo-Dioulasso.

 La crise du Fasofoot

Pour cela, il a souhaité que les différents acteurs se voient en « adversaire et non en ennemi ». Laurent Blaise Kaboré appelle à reprendre la compétition après ces élections. Cependant, les acteurs du football n’ont pu reprendre les compétitions dans l’ensemble. Certains clubs ont décidé du boycott du Fasofoot avant certains préalables. Il s’agit de la transparence de l’assurance des joueurs, la figuration des sponsors sur les maillots, les réclamations et la promesse de subvention de 30 millions de F CFA de Lazare Banssé.

« Face à cette crise qui ne fera que reculer notre football, j’en appelle au sens de la responsabilité de tous les acteurs du football burkinabè. Jouons collectif mais pas individuel, si nous voulons gagner », estime Laurent Blaise Kaboré. Pour lui, en tant qu’acteurs du football, chaque partie doit mettre les différences de côtés pour se concentrer sur l’intérêt collectif.

« J’invite tous les acteurs à se tendre la main »

A ce sujet, il lance un appel : « C’est pour cela que j’invite tous les acteurs à se tendre la main, à privilégier le dialogue, la concertation pour un avenir radieux du football. Seul le dialogue paie ! Les supporters et les passionnés du Fasofoot attendent de nous un engagement ferme pour un football burkinabè qui fait rêver, qui fait vibrer les amoureux  du ballon rond. Ils attendent de nous un football qui exprime la cohésion, l’esprit d’équipe ; un football qui projettera le Burkina au sommet du monde ».

Le président de la FBF Lazare Banssé rencontre les différents clubs de première division pour évoquer les différents points de revendication le mardi 22 septembre 2020.

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici