« La France ne laissera jamais remettre en cause la stabilité et l’intégrité du Tchad », rassure Emmanuel Macron

39

Décédé le 20 avril 2021, le Maréchal Idriss Déby Itno reçoit, ce vendredi 23 avril 2021 à Ndjamena, les ultimes hommages de sa nation et de plusieurs autres pays. Parmi les chefs d’Etat, et aux côtés de ceux des pays du G5 sahel, le président français, Emmanuel Macron, arrivé la veille dans la capitale tchadienne.

Dans une actualité où la mise en place du Conseil militaire de transition (CMT) n’est pas partagée par l’ensemble des opinions, à l’interne comme à l’international, le déplacement du président français revêt un important enjeu pour le nouveau pouvoir de Ndjamena.

Arrivé dans la capitale tchadienne dans la soirée de jeudi, Emmanuel Macron s’est entretenu avec le jeune général Mahamat Idriss Déby, président du CMT, chef d’Etat. Une façon de ‘’légitimer’’ son pouvoir, lorsqu’on sait qu’il n’a échangé ni avec l’opposition ni avec la société civile, opposées (en grande partie) à l’organe militaire pour gérer la transition.


« La France ne laissera jamais personne, ni aujourd’hui, ni demain, remettre en cause la stabilité et l’intégrité du Tchad », a clairement lancé, ce vendredi matin, le président Emmanuel Macron à la cérémonie d’hommages à Idriss Déby Itno. Un message qui sonne également comme une réponse aux rebelles du Front pour le changement et la concorde au Tchad (FACT) qui menacent de descendre sur la capitale pour mettre fin au pouvoir de Déby fils.


« Cher président, cher Maréchal, cher Idriss (…) vous avez vécu en soldat, vous êtes mort en soldat, les armes à la main », a-t-il salué la mémoire du défunt avant de s’engager : « La France sera également-là pour faire vivre la promesse d’un Tchad apaisé ».

Les Chefs d’Etat et de gouvernement présents aux obsèques :

- Emmanuel Macron, président de la France ;

- Alpha Condé, président de la Guinée-Conakry ;

- Umaro Sissoco Embalo, président de la Guinée-Bissau ;

- Bah Ndaw, président de la transition du Mali ;

- Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo ;

- Mohamed Bazoum, président du Niger ;

- Roch Kaboré, président du Burkina Faso ;

- Mohamed Ould El-Ghazaouni, président de la Mauritanie ;

- Faure Gnassingbé, président du Togo ;

- Abdel Fattah al-Burhan, président de transition du Soudan ;

- Rose Christiane Ossouka Raponda, Première ministre du Gabon

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici