Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité

57

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité

Faire le bilan de la mise en œuvre du protocole d’accord signé par le SYNATIC avec le gouvernement le 29 décembre 2016, en ce qui concerne les Editions Sidwaya. C’est en quelque sorte la raison de la tenue de cette journée d’information. Pour l’occasion, le DG des Editions Sidwaya, Rabankhi Zida a fait le point du côté de son média sur la mise en œuvre des engagements pris par le gouvernement. L’indemnité de code vestimentaire et le reversement du personnel, sont déjà résolus. Et dans les jours à venir, la question des travailleurs qui sont allés à la retraite sans pension trouvera une réponse idoine. Sans oublier les rétributions pour un certain nombre d’activités. Des mesures qui ne peuvent qu’apporter un mieux-être aux agents.

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité
Le DG des Editions Sidwaya, Rabankhi Zida

Pour ce qui est de l’étude pour la transformation du journal de tous les Burkinabè du statut d’Etablissement public d’Etat (EPE) en Société d’Etat, les choses sont en bonne route. D’ici la fin de ce mois d’août, assure le DG, le cabinet sera connu et aura un délai de 60 jours pour rendre son expertise.

Rufin Paré, Secrétaire général de la section SYNATIC des Editions Sidwaya, se réjouit du bilan dressé par son DG. Cependant, il trouve une lenteur dans le traitement des dossiers comme celui de la reconstitution de carrière de certains agents. Sa crainte est que sans volonté au niveau supérieur, ce dossier risque de rester en l’état. Au départ pour résoudre ce problème, le quotidien devait verser près de 22,5 millions de FCFA à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) au titre des compensations des cotisations. Le hic est que la CNSS réclame des pénalités de plus de 72 millions à verser. Soit un total de 94 millions de nos francs que l’organe doit décaisser.

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité
Les participants

Autre point en souffrance selon le SG Paré, les indemnités de fin d’engagement ou de départ à la retraite. Ce dossier semble-t-il est bloqué au niveau du Contrôleur financier des Editions Sidwaya, pour cause de manquement à certaines procédures en lien avec l’orthodoxie financière. Que de regret également du fait que, suite à une panne de la machine quatre couleur, le quotidien Sidwaya depuis des jours parait en noir et blanc. « Nous pensons qu’il faut que l’autorité s’y mette. Que l’on permette à Sidwaya d’avoir certaines facilités pour l’achat de matériels spécifiques par rapport à l’imprimerie. Sinon on court le risque de perdre une machine de qualité pour question de procédure administrative », a-t-il martelé.

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité
Rufin Paré, SG section SYNZTIC des Editions Sidwaya

En rappel le protocole signé entre le SYNATIC et le gouvernement le 29 décembre 2016, comportait trois grandes parties :

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité  l’amélioration conséquente des conditions de vie et de travail des agents ;

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité  la reconstitution de carrières ;

Journée syndicale des Editions Sidwaya : Le DG rassure, le syndicat prend acte et invite à plus de célérité  l’octroi des équipements et des infrastructures aux Editions Sidwaya et à la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB).

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Lefaso.net