Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré

87
Journée internationale des personnes handicapées dans le Kouritenga : Le prix de l’ONG Light for the World attribué à Edouard Kaboré

L’Organisation catholique pour le développement et la solidarité (OCADES) a organisé, le mardi 3 décembre 2019 a Koupéla, la 26e Journée internationale des personnes handicapées. Un événement qui a concerné les personnes handicapées des provinces du Ganzourgou et du Kourittenga soutenues par l’OCADES, à travers un projet financé par l’ONG Light for the World. Les personnes handicapées ont saisi cette opportunité pour s’adresser à l’autorité et lui présenter leurs doléances et les difficultés qu’elles rencontrent dans leur vie quotidienne.

Handicap ne doit pas rimer avec mendicité. Telle est l’essence du plaidoyer des personnes handicapées des provinces du Kourittenga et du Ganzourgou, à l’adresse des autorités administratives et communales, à l’occasion de cette 26e journée qui leur est consacrée. Cela, pour signifier que les personnes handicapées réclament la juste garantie des conditions qui leur permettront d’être autonomes et de s’épanouir pleinement. « Nous vous demandons de nous apprendre à pêcher le poisson et non nous donner le poisson. Le handicap ne doit pas rimer avec mendicité. Alors permettez-nous de vous en épargner », a plaidé le représentant des personnes handicapées des deux provinces.

Le représentant des personnes handicapées prononçant son discours

Il a fait remarquer que s’il est vrai que le gouvernement burkinabè et des associations et ONG œuvrent inlassablement pour la promotion des personnes handicapées, force est de reconnaître que les personnes handicapées rencontrent toujours d’énormes difficultés. Parmi ces difficultés, le faible taux de scolarisation, les difficultés d’accès aux emplois pour les quelques personnes scolarisées, l’absence de rampes d’accès dans certains services, la difficulté liée au transport de leurs tricycles. Dans le domaine de la santé, certains ne bénéficient pas de la réduction liée à la carte d’invalidité que très peu de personnes handicapées.


Dans la province du Kourittenga, il n’y a pas de siège pour abriter les organisations des personnes handicapées. C’est pourquoi « nous faisons un plaidoyer auprès des autorités locales et centrales afin que nous soyons accompagnés pour notre meilleur épanouissement ». Pour précision, ces doléances présentées par les personnes handicapées avaient été préparées la veille, au cours d’une rencontre d’échanges entre ces personnes et les partenaires sociaux, sous l’égide de l’OCADES Koupéla.

Abbé Gérard Yougbaré, secrétaire exécutif de l’OCADES caritas Koupéla

Le secrétaire exécutif de l’OCADES, l’abbé Gérard Yougbaré, en reconnaissant la tâche tout de même ardue, a espéré vivement que la célébration de la 26e journée portera ses fruits et contribuera à renforcer leur engagement à promouvoir les intérêts des personnes handicapées. « Plus que jamais, la voix de ces personnes a besoin d’être entendue », insiste-t-il, tout en précisant que c’est ce que l’OCADES Caritas Koupéla tente de faire.

Le meilleur élève handicapé scolarisé, recevant son prix

En effet, pour le premier trimestre 2019, l’OCADES a entrepris des tournées de consultations oculaires au profit de 815 élèves, des consultations en ORL/audiologie pour 181 élèves, des séances de rééducation pour environ 83 patients en santé mentale. Aussi, plus de 250 personnes ont pu être suivies à domicile et 332 en kinésithérapie et orthopédie. Des statistiques certes reluisantes mais loin de couvrir le besoin existant. C’est pourquoi, le secrétaire exécutif de l’OCADES Caritas Koupéla dit espérer que le message du représentant des personnes handicapées ne soit pas tombé dans l’oreille d’un sourd.

L’activité a été organisée dans la cadre du projet Réadaptation à base communautaire (RBC) implémenté par l’OCADES Caritas Koupéla au profit des personnes handicapées des provinces du Ganzourgou et du Kourittenga, sur appui technique et financier de l’ONG Light for the World et d’autres partenaires. Et ce, depuis 2015.

Annick Bambara, responsable programme de Light for the World

C’est dans le cadre de ce projet que l’OCADES a voulu permettre aux bénéficiaires du projet de célébrer cette journée du 3 décembre. Une journée célébrée au plan national sous le thème « Mise en œuvre des engagements de SEM le président du Faso dans un contexte d’insécurité : quelles alternatives pour répondre aux besoins spécifiques des personnes handicapées ? ».

Selon Annick Bambara, chargée de programme à Light for the World, l’objectif de la célébration de la journée à Koupéla est de promouvoir le droit et le bien-être des personnes handicapées de ces deux provinces. Et l’ONG Light for the World y joue un rôle important. Elle présente Light for the World comme une ONG humanitaire internationale dont le siège est à Vienne, œuvrant à la construction d’une société inclusive, particulièrement pour l’intégration des personnes handicapées. Elle intervient dans les domaines de la santé oculaire, de l’éducation inclusive et dans la Réadaptation à base communautaire.


En dehors du soutient à l’organisation de la journée, l’ONG a remis le plus grand prix de la journée à Koupéla, au meilleur jardin « super potager ». Et c’est la personne handicapée aveugle de la commune d’Andemtenga, en la personne d’Edouard Kaboré, qui a reçu ce prix dont le montant est de 320 000 F CFA.

Édouard Kaboré, recevant le prix du meilleur super jardin potager, dédié par Light for the World

L’OCADES Caritas Koupéla a aussi remis deux prix spéciaux d’un montant de 200 000 F CFA chacun à Cathérine Guiatin, promotrice de tissage de meubles en fil plastique, et au meilleur jeune élève handicapé scolarisé du nom de Stéphane Serge Sawadogo, qui a obtenu le BAC D session 2019 en candidat libre. A la suite de Light for the World et de l’OCADES, la Direction provinciale de l’action sociale, de la solidarité et de l’action humanitaire a aussi remis dix prix spéciaux d’un montant de 50 000 F CFA chacun.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Etienne Lankoandé

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici