Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) : Les professionnels du cinéma interpellent le ministre de la culture

60
Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) : Les professionnels du cinéma interpellent le ministre de la culture

Dans cette lettre ouverte adressée au ministre de la culture, des arts et tourisme, les professionnels du cinéma et de l’audio-visuel l’interpellent sur une éventuelle fusion de Institut Supérieur de l’Image et du Son (ISIS) avec l’Institut des Sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) ; fusion qui, de leur avis, remettrait en cause les acquis de l’ISIS.

Monsieur le Ministre,

Le cinéma burkinabè a conquis sa notoriété en Afrique et à l’international grâce aux œuvres de talentueux cinéastes, au soutien massif de son public et avec le concours des institutions nationales et internationales.

À la fin des années 90, pour assurer une relève au cinéma national qui commençait à s’essouffler, les états généraux du cinéma ont préconisé la création d’une institution de formation nationale.

Créé de par la volonté des professionnels du cinéma, l’ISIS-SE est un Etablissement Public d’Enseignement Supérieur fondé par décret N°2006-32/PRES/PM/MFB/MCAT/ du 08 février 2006, suite aux recommandations des états généraux du cinéma en 1997 consignées dans le livre blanc, et les travaux de l’atelier régional en marge du FESPACO 2003.

L ’Institut Supérieur de l’Image et du Son a pour mission principalement de dispenser une formation initiale et continue dans les domaines du cinéma, et de délivrer des diplômes d’enseignement supérieur reconnus par le CAMES.

Nous, soussignés, organisations, cinéastes, professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, enseignants en cinéma et en audiovisuel, critiques de cinéma, avons appris avec inquiétude le projet de fusion de L’ISIS-SE avec une autre institution pour en faire un ensemble unique (Confère le quotidien SIDWAYA Hors série 50 ans FESPACO). La raison avancée est le résultat peu satisfaisant de cette institution.

Depuis son ouverture l’ISIS-SE a formé plus d’une centaine d’étudiants de 19 nationalités africaines (BF, Togo, RCI, Sénégal, Tchad, Niger, Rwanda, Congo, Gabon, Centrafrique, Nigeria, Benin, guinée, Mali), européennes (Bosnie, France , Belgique, Allemagne) et américaines (Canada).

De nos jours, l’ISIS demeure une référence incontournable en matière de formation en cinéma et en audiovisuel dans la sous région.

Nous, soussignés précédemment cités,

Regrettons que ce projet ne tienne compte que des raisons économiques au détriment des enjeux stratégiques de la culture, de la politique, et du développement social.

Interpellons les intellectuels, les hommes de culture, les élus locaux et nationaux, le gouvernement burkinabè et les ministères concernés, sur la gravité de cette question.

Ce projet de fusion menace sérieusement la qualité de la formation des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel au Burkina Faso, partant la survie même du secteur.

Il sera regrettable que cette fusion vienne marquer un coup d’arrêt aux projets tels que :

- Regards croisés depuis 2006 (échanges entre écoles européennes et burkinabè)

- Cinenomad school depuis 2017 (échanges entre écoles de cinéma d’Europe, d’Asie, d’Amérique et d’Afrique)

- Adhésion de l’ISIS-SE en octobre 2019 au CILECT (Centre international de Liaison des Ecoles de cinéma et de Télévision)

En raison de tout ce qui précède, nous, signataires de la présente,

appelons Monsieur le Ministre à une concertation franche et constructive avec les professionnels du cinéma sur les enjeux de la formation avant toute initiative de cette envergure.

Nos salutations les plus respectueuses

Ont signé :

Organisations professionnelles

-  Collectif des Enseignants ISIS/SE

-  FNCA (Fédération Nationale du Cinéma et de l’Audiovisuel)

-  ARCABF (Association des Réalisateurs du Cinéma et de l’Audiovisuel du Burkina Faso)

-  ADCIA (Association des Distributeurs de Cinéma)

-  AGSSC (Association des Gérants des Salles de Spectacles et de Cinéma)

-  AESCB (Association des Exploitants de Salle de Cinéma du Burkina)

-  TPF (Techniciens de Post-production du Faso)

-  ATIC (Association des Techniciens Indépendants du Cinéma)

-  ASB (Association des Scénaristes du Burkina)

-  ACCAAB (Association des Cadreurs de Cinéma et de l’Audiovisuel du Burkina)

-  APCIAB (Association des Producteurs de Cinéma et de l’Audiovisuel du Burkina Faso)

-  ABCC (Association Burkinabè des Comédiens et Comédiennes du Cinéma)

Professionnels du cinéma et de l’audiovisuel

SAWADOGO Sibiri, cadreur, enseignant

SANON Alphonse Kodini, script

OUEDRAOGO Pazouknam, réalisateur, producteur, ancien étudiant (ISIS)

SAGA Issa, réalisateur

BAZIE Patrice, enseignant

BOUNDAONE Ousmane, promoteur culturel

KABORE Frédéric, ingénieur son, enseignant

- SANOU Kollo. D., réalisateur, enseignant

DAO Abdoulaye, réalisateur

OUEDRAOGO Ismaël, réalisateur

DJIBILA Paul, directeur photo, enseignant

MEDA Ildevert, metteur en scène,enseignant

KONATE Issiaka, réalisateur, enseignant

ZONGO Toussaint, réalisateur, ancien étudiant ISIS

SAWADOGO Serge Armel, réalisateur, ancien étudiant ISIS, enseignant

KABORE Gaston, réalisateur, enseignant

MAIGA Adama, opérateur de prise de vues, ancien étudiant ISIS

BAYILI Abraham, critique de cinéma

SANON Emmanuel, réalisateur- scénariste, enseignant

OUEDRAOGO Pascal Didier, réalisateur, producteur

ROUAMBA Pierre, réalisateur, producteur-enseignant

DEME Dramane, réalisateur, enseignant

KABORE Rakis Rodrigue, distributeur, exploitant de salle

OUEDRAOGO Prosper, ingénieur du son, enseignant

BATIONO Isso Emmanuel , caméraman , ancien étudiant ISIS

NEBIE Herman Georges, caméraman, ancien étudiant ISIS

TRAORE Issa De Brahima, réalisateur, enseignant

ZOUNGRANA Habibou, chef monteuse, enseignante

KABORE Isidore : producteur- réalisateur

KAFANDO Yembi Arsène, chef opérateur de prise d vues, enseignant

TAPSOBA Issoufou, réalisateur

KOURA Tibiri, chef opérateur de prise de vues, ancien étudiant de l’ISIS

DIALLO Issiaka, ingénieur du son, ancien étudiant de l’ISIS

HILOU Demba André, réalisateur, producteur

SOU Sié Lamoussa Jaco, : administrateur du GIE réseau Multi-Média Burkina

TAPSOBA Sougrinoma Ferdinand, assistant-réalisateur, sccipt, ancien étudiant de l’ISIS

OUEDRAOGO.W.Madina, monteuse, ancienne étudiante de l’ISIS

GUIRE A. Laure, artiste-comédienne

TIENDREBEOGO Rasmané, chef décorateur, enseignant

MEDA Stanislas, cinéaste

SOUBEAGA Constant Habib, ingénieur du son, ancien étudiant ISIS

Mme AOUBA Marie Jeanne, chef monteuse, enseignante

TRAORE Nissi Joanny , réalisateur, producteur

SIDIBE Mariam, maquilleuse, costumière

YAMEOGO Guy-Désiré, réalisateur, enseignant

PORGO Rédo, réalisateur, enseignant

COULIBALY Dona, infographe, enseignant

TAPSOBA Clément, critique de cinéma, enseignant

TIRA Léonce, gestion du patrimoine cinématographique, enseignant

MAIGA Hassane Mazou, chef électro, enseignant

NIKIEMA Thomas, chef opérateur de prise de vues, enseignant

BOGLO Christian, réalisateur

SOME Yelsioma Gaétan, chef monteur, ancien étudiant ISIS, enseignant

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici