Insécurité : 49 présumés délinquants épinglés par la police durant le mois de mars

30


Courant le mois de mars, la police a mené plusieurs opérations pour mettre fin aux actions de délinquants à travers l’ensemble du territoire burkinabè. Dans un rapport publié par la Division de la Communication et des Relations publiques de la Police, le mercredi 7 avril 2021, ce sont au total 49 présumés délinquants qui ont été arrêtés.

Pour contrer la percée des délinquants qui ont fait parler d’eux ces derniers temps à travers plusieurs localité du Burkina, la police a mené un certains nombre d’opérations qui ont permis l’arrestation de plusieurs présumés délinquants.

Dans la région du Centre, le Commissariat de Police de l’arrondissement de Nongr-Massom a mis la main sur 4 présumés délinquants qui ont été déférés devant le parquet près le Tribunal de Grande Instance de Ouagadougou (TGI). « Vol de vélomoteurs et faux monnayage », sont les faits aux mis en cause.

Pour des faits de « vol d’engins à deux roues et de vente illicite de parcelle », 14 présumés délinquants ont été interpellés et déférés au TGI de Ouagadougou par le Commissariat de Police de Sig-Noghin.
Enfin, dans la région du Centre toujours, le service régional de la police judiciaire a mis fin aux activités de 8 présumés délinquants. Ces derniers ont été déférés au TGI de Ouagadougou pour des actes de « grand banditisme, vol à main armée et recel. »

Dans la région des Cascades, plus précisément, dans la ville de Gaoua, 6 présumés délinquants ont été arrêtés et déférés au TGI de Banfora pour des faits de « cambriolage. »

A Pô, dans la région du Sud-ouest, accusé de « détention, vente et consommation de cannabis », un présumé délinquant a été épinglé et déféré au TGI de Manga.

Enfin, le Service régional de Police judiciaire du Centre-ouest a mis fin aux agissements de 9 présumés délinquants qui ont été déférés au TGI de Ouagadougou. Il est reproché aux mis en cause des faits « d’abus de confiance et escroquerie. »

Au total, ce sont 49 délinquants qui ont été interpellés par la police à travers ces différentes régions du Burkina. Mais qu’en est-il des objets saisis ?

Les actions de la police ont permis de saisir entre les mains des présumés délinquants, plusieurs objets. Le communiqué fait état de « 9 armes à feu et des munitions » saisies, des armes blanches, « 2 paires de menottes » ont également été retrouvé sur les mis en cause. En outre, la police a mis la main sur une somme de « 1 500 000 F CFA en billets contrefaits » et de la somme de « 1 100 000 F CFA ».
En ce qui concerne les engins, ce sont « 23 engins à 2 roues, 2 tricycles et 1 véhicule » que la police a récupérés entre les mains des présumés délinquants.
Les opérations ont également permis de mettre la main sur « plus de 600 faux documents, 12,66 kilogrammes de cannabis, des téléphones portables, 2 ordinateurs, une photocopieuse, un scanneur…»

Pour terminer, la police a encore saisi l’occasion pour conseiller les populations à « s’assurer que les portes et les fenêtres sont bien fermées avant d’aller au lit; renforcer l’éclairage des cours et des devantures des concessions; ne pas laisser les engins et les objets de valeurs dehors pendant les nuits; éviter d’emprunter les zones à risque pendant les heures tardives; installer le système d’alarme sur les vehicules…» Pour ce qui et des cas suspects, la police invite les populations à les signaler au 10 10; 16 et 17.

Minute.bf

Source : Minute.bf

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici