Infrastructures à l’ENAM : 5 hommes d’affaires burkinabè injectent plus de 2 milliards de F CFA

47
Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM)

L’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) a procédé au lancement de ses activités le lundi 15 avril 2019. La remise de toges aux professeurs associés et la pose de la première pierre d’infrastructures ont été les temps forts de la cérémonie.

Dans une nouvelle dynamique, l’Ecole nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) a entrepris de faire appel aux Burkinabè qui sont « des modèles » dans le milieu des affaires au Burkina Faso. Le recours à ces hommes d’affaires vise, entre autres, à une implication à la formation à l’ENAM et un partage d’expériences avec les élèves.

Le lundi 15 avril 2019, ce sont huit personnalités du monde des affaires qui sont désormais professeurs associés de l’ENAM et ont reçu les toges comme symbole de leur grade. Ce sont Mahamoudou Bonkoungou (EBOMAF), Apollinaire Compaoré (Planor Afrique), Lassiné Diawara (Banque, Industries), Rimon Hajjar (Boulangeries Wend-Konta), Inoussa Kanozoé (KANIS), Hamidou Ouédraogo dit Hamidou Ouédraogo (Ramadan), Mamounata Velegda (Agro-alimentaire) et  Idrissa Nassa (Coris Bank).

La cérémonie a été présidée par le Président du Faso, Roch Kaboré. Pour lui, l’Etat doit travailler à intéresser le privé au domaine de la formation car le capital humain « est la richesse d’un pays ». « Nous sommes fiers que les opérateurs économiques acceptent adhérer à cette philosophie. En donnant ces toges, c’est la marque de reconnaissance de l’école à ces personnes qui constituent des références », a déclaré le chef de l’Etat.

Le porte-parole des professeurs associés, Idrissa Nassa, Président-directeur général (PDG) de Coris bank international, a salué l’initiative de l’école d’associer le privé à la formation des élèves de l’ENAM. Par ailleurs, cinq hommes d’affaires burkinabè ont annoncé un don de 2 milliards 580 millions de FCFA pour la construction d’infrastructures au profit de l’école. Il s’agit d’un amphithéâtre, d’une bibliothèque et d’une cafétéria.

Le groupe Coris compte soutenir la construction de l’amphithéâtre avec une enveloppe de 500 millions de FCFA. Le groupe Planor (Téléphonie, Assurances, Banque) dirigé par Apollinaire Compaoré apporte son soutien à la construction de l’amphithéâtre avec une enveloppe de 500 millions de FCFA. Mahamoudou Bonkoungou du groupe Ebomaf (BTP, Banque) apporte une contribution de 540 millions de FCFA. Inoussa Kanozoé du groupe Kanis (Commerce générale, Cimenterie) a décidé de construire et d’équiper la bibliothèque pour un montant estimé à 640 millions de FCFA. Le groupe Ramadan (Commerce général) piloté par Hamidou Ouédraogo a proposé la construction et l’équipement de la cafétéria pour un montant de 400 millions de FCFA.

Burkina 24

Source : Burkina24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici