Gaoua : La fondation Rafi Dermardirossian donne le sourire à des personnes marginalisées dans la région du sud-ouest

20

La fondation Rafi Dermardirossian pose un acte salutaire en faveur de trois associations basées dans la région du Sud-Ouest. Elle a offert des vivres à ces associations qui accueillent des personnes vulnérables dans leurs structures. C’est ce samedi 17 Avril 2021 que s’est déroulé la cérémonie de remise.

Les premiers responsables de l’association espoir des malvoyants et aveugles de Gaoua, l’association Tew –malu et l’orphelinat Guisepe Margherita Coletta de Diébougou sont les heureux bénéficiaires du geste de la fondation Rafi Dermardirossian. Un don qui arrive comme une bouffée d’oxygène pour les pensionnaires des trois centres.

Une partie des vivres remis aux trois centres

La présidente de l’association Tew-malu,Madame Youl née Meda Judith est toute heureuse et assure que le don reçu est au-delà de leurs attentes. Son association totalise 20 pensionnaires et toutes des filles mères. Elle a affirmé que ce soutien de la fondation vient à point nommé. « Lorsqu’elle ouvre son centre, à partir de 11heures les enfants pleurent de faim. Et quand c’est ainsi, les mamans ne peuvent plus être concentrées ». L’association Tew-malu recrute des jeunes filles mères déscolarisés ou non scolarisés pour leur réinsertion, l’activité principale c’est le pagne tissé traditionnel, affirme Tew-malu, Madame Youl née Meda Judith.

Comme elle, Mariam Kagambèga venue de Diébougou pour la circonstance a au nom des nourrissons de l’orphelinat Guisepe Margherita Coletta de Diébougou exprimé sa reconnaissance à la fondation Rafi Dermardirossian et au premier responsable de la région. Elle a expliqué que depuis la création de l’orphelinat en 2016 son centre n’a pas aussi reçu un don d’une telle quantité. C’est pourquoi Mme Kagambèga a tout simplement dit merci au donateur et espère que d’autres bonnes volontés suivront le pas de la fondation Rafi Dermardirossian.

Alain Sawadogo,le représentant de la fondation Rafi Dermardirossian remettant symboliquement les vivres à Mme Youl née Meda Judith

Accompagné des corps constitués de la région du Sud-Ouest à cette cérémonie, le Gouverneur Emmanuel Zongo lui aussi manquait de mots pour saluer le geste de la fondation Rafi Dermardirossian. Selon lui, le geste d’une valeur de près de 5 millions est très salutaire. Il est salutaire en ce sens qu’il va en direction des personnes vulnérables véritablement dans le besoin, précise l’autorité. Le premier responsable a invité les pensionnaires au bon usage des vivres composé de céréales dont des sacs de riz, de Maïs, de mil, des pâtes alimentaires, des pâtes de tomates et plusieurs bidons d’huile alimentaire.

La satisfaction du gouverneur est d’autant plus grande parce que ces vivres vont couvrir six mois de besoin alimentaire des trois centres. Emmanuel Zongo a rassuré aux pensionnaires et à leurs premiers responsables qu’il fera le plaidoyer en leur faveur à chaque fois qu’il aura l’occasion.

Une vue des pensionnaires bénéficiaires des vivres de la fondation Radi Dermardirossian

Un peu plutôt dans la matinée de samedi 17 avril 2021, la Fondation a fait un don de plusieurs lots de matériels désinfectants au Centre Hospitalier régional de Gaoua. Ce lot d’une valeur de 2 500 000fcfa a été remis aux responsables de l’hôpital en présence de plusieurs autorités dont les ministres de l’eau et de l’assainissement Ousmane Nacro et son collègue des ressources animales et halieutiques, Modeste Yerbanga. Le Conseiller spécial du Président du Faso Louis Armand Ouali et le représentant du Premier ministre à la journée de salubrité régionale Magloire Some étaient également présents à cette cérémonie de remise de matériels. Le matériels sera distribué à plusieurs districts sanitaires de la région du Sud-ouest.


Depuis 2016 la fondation Rafi Dermardirossian œuvre dans le domaine humanitaire. Comme actions, elle déjà menées, elle a, entre autres, fait des dons à des enfants déplacés internes de Kaya. Elle appuie également, l’ONG CREDO avec le parrainage de plus de deux mille enfants. Une fondation qui va à la rencontre des couches vulnérables dans plusieurs régions du Burkina Faso notamment : le centre Nord, l’Est et le sud-ouest.

Yves Somda,de retour de Gaoua

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici