Formation professionnelle : 30 diplômés prêts à servir et créer leurs entreprises

171
Formation professionnelle : 30 diplômés prêts à servir et créer leurs entreprises

Le Centre de formation professionnelle de courte durée (CFPCD) a organisé la sortie de sa deuxième promotion, ce samedi 22 août 2020 à Ouagadougou. Entre six et douze mois de formation, ils sont désormais 30 diplômés prêts à servir dans les administrations et créer leurs propres entreprises.

Ils sont 30 étudiants à recevoir leur parchemin au cours d’une cérémonie de sortie de promotion au sein Centre de formation professionnelle de courte durée (CFPCD) dont ils ont acquis la connaissance. Ils ont fait dix filières parmi lesquels l’électricité, secrétariat comptable, transit douane et auxiliaire de pharmacie.

Pendant six mois pour les uns et douze mois pour les autres, ces étudiants ont acquis des connaissances théoriques et pratiques. « Ce sont des atouts importants pour notre vie de professionnelle », a indiqué Asmao Oumtana, la déléguée de la promotion.

Asmao Oumtana, la déléguée de la promotion

Parmi les 30 diplômés, il n’y a pas que des novices. A l’exemple de Asmao Oumtana, certains étaient déjà des professionnels. « On ne finit pas d’apprendre. Et en tant que secrétaire, je devais à tout prix augmenter mes connaissances dans cette filière pour aller de l’avant. Durant ces douze mois, j’ai pu ressortir avec quelque chose de meilleure pour ma vie professionnelle », a-t-elle fait savoir, elle qui a opté d’être secrétaire comptable.

Quant à Hamed Compaoré, qui fait ses premiers pas, il a dit avoir beaucoup appris. « Grâce à cette filière de secrétaire comptable, j’ai su faire les classements des dossiers, comptabiliser, faire les traitements achat-vente, faire le grand livre, etc. J’ai appris aussi comment accueillir et échanger, lorsque l’entreprise reçoit des invités », a relaté le major de la promotion qui a obtenu 15,96 de moyenne.

Hamed Compaoré, le major de la promotion

Un centre d’excellence

Selon le directeur général du CFPCD, Rodrigue Toé, la formation n’est pas seulement théorique dans cette école. « On forme nos étudiants à créer leurs entreprises d’où le cours d’entrepreneuriat dans leur module », a-t-il précisé. C’est le cas de Asmao Oumatana, qui a déjà des projets et compte aller jusqu’au boulot en créant son propre entreprise. Et pour le parrain de cette promotion, Larba Issa Kobyagda, il a affirmé que « les formations qui sont développées ici sont fondamentalement en phase avec les besoins de notre économie ».

Pour le directeur général du CFPCD, Rodrigue Toé : « Transmettre la connaissance requiert le professionnalisme »

Ces 30 nouveaux diplômés de la deuxième promotion du CFPCD, à en croire leur directeur général, ont surmonté les difficultés de l’apprentissage et de la confrontation avec le monde professionnel. C’est l’occasion choisie par le parrain d’encourager ses filleuls à être disciplinés, être humble, à avoir le sens de l’action et de l’engagement.

Le parrain de la promotion, Larba Issa Kobyagda et ses filleuls en photo de famille

Le Centre de formation professionnelle de courte durée (CFPCD) est une école professionnelle qui a onze filières : électricité, secrétaire comptable, transit douane, auxiliaire en pharmacie, comptabilité orientée, montage audio-vidéo, maintenance informatique, dessin d’architecture assisté, gestionnaires des hôpitaux, caissier et gestionnaire de stock, et marketing et relation publique.

Les diplômés sont aussi des potentiels créateurs d’entreprises

« Le CFPCD se veut un centre d’excellence qui accompagne les structures publiques et privées en apportant sa pierre dans la formation professionnelle de qualité », a confié Rodrigue Toé.

Cryspin Masneang Laoundiki

Lefaso.net

Source : lefaso.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici